Que visiter en Sardaigne ? Les conseils d’un enfant de l’île.

La Sardaigne est une île Italienne située au sud de la Corse. Le climat en Sardaigne est favorable une bonne partie de l’année et les paysages sont magnifiques. Mais que faire et que visiter en Sardaigne ? Livadia, notre invité du jour est franco-sardaignois, et vous livre son récit d’une île qu’il aime et qu’il connaît bien afin de vous donner les meilleures astuces pour passer des vacances en Sardaigne réussies !

Que visiter en Sardaigne : une île défigurée ?

ou aller en sardaigne : plage

Une grande partie de l’île est préservé du béton : les plages sont presques à l’état sauvage, ça donne envie, non ?

Lorsque l’on évoque la Sardaigne dans les médias français, c’est souvent pour en faire une terre de milliardaires plus ou moins mafieux ; au littoral défiguré à l’image des Baléares. Alors NON ! Moi qui suis d’origine sarde par mon père et qui y retourne régulièrement, je peux vous garantir que : premièrement les milliardaires présents sur l’ile ne sont tout au plus que quelques dizaines (sur plus de 1,5 million d’habitants), deuxièmement que la mafia n’est pas plus présente sur l’ile qu’en Toscane, Emilia-Romagna ou …à Paris. Enfin troisièmement le prétendu bétonnage des côtes ne concerne que moins de 150 km sur les 1869 km de littoral. La Costa-Sméralda, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est en réalité un véritable chef-d’œuvre architectural d’intégration paysagère.

>> En savoir plus sur le climat : Quand partir en Sardaigne ?

Que visiter en Sardaigne : une nature encore vierge.

Bien que possédant des industries et une activité économique soutenue, la Sardaigne a su conserver l’ensemble de son patrimoine naturel. Plusieurs parcs nationaux ou régionaux, offrent aux visiteurs une faune et une flore très diversifiées.

Le parc du Gennargentu : une vue magnifique depuis le sommet de l'île

Le parc du Gennargentu : une vue magnifique depuis le sommet de l’île

  • Le parc du Gennargentu (plus haut sommet de l’ile : 1834 m) avec ses montagnes enneigés en hiver et ses célèbres mouflons sardes.
  • Le parc marin de l’archipel de la Maddalena aux eaux turquoises, qui constituent un festival des beautés sous-marines (faune, flore et …gente féminine) pour des séances de snorkelling. À noter sur l’ile de Caprera, le musée et la sépulture de Giuseppe Garibaldi, l’un des pères de la Risorgimento italien.
  • Le parc de Capo Caccia/ Alghero avec ses falaises blanches qui accueille les faucons pèlerins. À ne surtout pas manquer : les grottes de Neptune (prés de 4 km de long) et leurs stalactites impressionnantes. Elles peuvent se visiter à partir de la terre ou en bateau. Elles accueillent encore de temps à autre quelques phoques-moines.
  • La nature offre des surprises artistiques au détour des routes, sous forme de sculptures naturelles telles que : l’éléphant de Castelsardo ou le rocher de l’ours près de Palau.
  • Plusieurs autres parcs sont consacrés à la préservation des forêts de chênes-lièges (monte Limbara), de flamants roses (saline de Cagliari) ou des cerfs sardes (monte Linas).

Que visiter en Sardaigne : une culture millénaire qui s’appuie sur une très forte identité.

Les nuraghes (plus de 7000 sur l’ensemble de l’ile), sortes de tours de pierres coniques, sont les vestiges d’une civilisation qui remonte à prés de 4000 ans. Celle-ci nous a légué une véritable cité mégalithique de 2,3 ha à Su Nuraxi dans le centre-sud le la Sardaigne. Toujours dans le sud, c’est cette fois les civilisations punique et romaine qui ont laissé les ruines du temple d’Antas, probablement dédié à une divinité locale.

Plus près de nous le magnifique château médiéval de Serravalle qui domine la ville de Bosa, dans la province de Nuoro, sert de cadre à une procession suivi d’une messe le deuxième dimanche de septembre.

La ville medievale d'Alghero en Sardaigne.

La ville medievale d’Alghero en Sardaigne.

Une autre ville médiévale parfaitement conservée qu’il ne faut manquer sous aucun prétexté : Alghero. Remontant aux phéniciens, la ville à ceci de particulier, de posséder une population d’origine presque exclusivement catalane. Lors de sa conquête par le royaume d’Aragon, la population sarde fut entièrement chassée au profit de familles catalanes. La ville est enserrée dans des fortifications entrecoupées de tours et de portes.

Autre ville médiévale du nord de la Sardaigne, la cité promontoire de Castelsardo offre à ses visiteurs pédestres de nombreux palais (il Castello…), églises, couvent ainsi que la cathédrale de Sant’Antonio Abate. Et surtout vous ne la quitterez pas sans avoir effectué quelques emplettes d’artisanat local : les céramiques aux différents tons de bleu intense et lumineux, les tapis et couvertures de lits aux motifs floraux et animaliers et surtout les paniers tressés et colorés de renommée mondiale.

Que visiter en Sardaigne : une qualité de vie typiquement méditerranéenne.

sardaigne : fete traditionnelle

Fête traditionnelle en Sardaigne.

Malgré l’afflux des touristes, les sardes ont su conserver leur chaleur méditerranéenne et le sens de l’accueil. Aussi que ce soit lors d’une visite de monuments, d’un achat en magasin ou du passage dans un petit village, vous bénéficierez toujours de l’attention d’un hôte envers ses invités. Que cela soit sur le plan gastronomique, culturel ou des divertissements, la Sardaigne a énormément à offrir.

  • Sa cuisine bien que faite à partir de produit simple est très diversifiée. Parmi les plats qui vous seront donnés de déguster, les gnocchis sardes, le cochon de lait et l’agneau rôtis, les anguilles en sauce et pour dessert le copulettas au miel et amandes.
  • En Sardaigne pratiquement tous les villages ont leur fête religieuse, à laquelle tous les habitants participent et où vous serez convié en tant qu’invité. Loin d’être des attractions folkloriques pour touristes, elles maintiennent les liens entre les familles et les générations. D’autre part vous pourrez y admirer des peintures murales traditionnelles.
  • Enfin vous ne quitterez pas l’ile sans avoir fait un tour sur la Costa Smerada. Que cela soit pour son architecture parfaitement intégré au paysage, ses yachts (et surtout les magnifiques voiliers qui font escale entre diverses courses au large) et la jet-set qui s’y presse les deux mois d’été. À noter que les cafés ou les glaces faites maison sont moins chers que sur les Champs Élises à Paris, et que les plages ne sont pas privatisée, bien que le plus souvent accessibles qu’à pieds.

Aller en Sardaigne c’est avoir accès à une culture millénaire encore vivace, tout en pouvant profiter au maximum des beautés d’une nature encore sauvage et préservée. Tout cela sous le regard bienveillant des sardes, pour qui la tradition d’accueil des insulaires n’est pas un vain mot.

>> A lire : Climat : Quand partir en Italie ?

  • Mélanie

    Super article, j’adooooore !
    J’ai une proposition à vous demander, pouvez-vous me contacter en privée svp ?
    Merci !