Comment se déplacer en Thaïlande : transports en commun, taxi, métro…

La circulation urbaine en Thaïlande est un véritable chaos. Les Thaïlandais se déplacent partout, n’importe comment et à bord de n’importe quoi ! Comment se déplacer en Thaïlande ? Voici une liste non-exhaustive des principaux moyens de transport urbains et des services qui y sont généralement associés.

Se déplacer en Thaïlande : Les motos et scooters

La circulation est vraiment dense à Bangkok

La circulation est vraiment dense à Bangkok

Mode de transport extrêmement répandu en Thaïlande, le deux-roues est un moyen de transport communément utilisé en Thaïlande. Vous trouverez des services de taxi deux-roues dans toutes les villes du pays. Une course devrait normalement vous coûter environ 50 THB mais votre faciès de farang risque de vous en coûter jusqu’à 100 de plus. À vous de négocier au mieux les prix (comme toujours en Thaïlande).

Notez à présent et n’oubliez jamais que les Thaïlandais sont de piètres conducteurs et que la route au Pays du Sourire tue chaque année plusieurs milliers de personnes. Alors vous imaginez bien que la moto est loin d’être le moyen de transport le plus sûr, surtout sans casque !

Se déplacer en Thaïlande : Les célèbres tuk-tuks

Le tuk-tuk est une sorte d’hybride entre une moto et une petite camionnette couverte. Très connu car caractéristique des pays d’Asie, il n’en reste pas moins assez peu intéressant d’un point de vue pratique. En effet, le tuk-tuk ne dispose d’aucun avantage par rapport à un taxi traditionnel et l’espace ouvert accueillant les usagers les expose, de fait, à la poussière, à la pollution, à la pluie etc… Coût moyen d’une course: 100-150 THB.
Cerise sur le gâteau, la même course vous coûtera souvent plus cher en tuk-tuk qu’en taxi ! N’hésitez donc pas à négocier avant de monter dans le véhicule.

Se déplacer en Thaïlande : Les songtaews

Les songtaews sont des minibus qui circulent le long d’itinéraires prédéfinis et s’arrêtent à la demande pour faire monter et descendre les passagers. Il vous faudra donc faire un signe de la main au conducteur du songtaew si vous souhaitez monter à bord. Sinon, il vous passera tout simplement sous le nez. Votre trajet vous coûtera en moyenne 30 à 40 THB.

Ici nous parlons de transport en commun. Les tarifs sont extrêmement bas et ne se négocient pas (d’ailleurs négocier pour payer son trajet 80 cents plutôt que 1 euro ne rime vraiment à rien en tant que farang).

Se déplacer en Thaïlande : Les voitures & services de taxi

Il est capital de ne jamais perdre de vue qu’en Thaïlande, on roule à gauche: un paramètre qui vient compliquer encore un peu plus une expérience déjà naturellement éprouvante au Pays du Sourire.

Les taxis en Thaïlande sont nombreux. Certains fonctionnent avec un compteur kilométrique (les taxi-meters) d’autres vous proposeront un tarif pour la course. En règle générale, préférez les taxi-meters car ils vous coûteront bien moins cher.

La prise en charge par un taxi coûte entre 35 et 50 THB. Il vous faudra ensuite compter entre 5 et 8,5 THB par kilomètre parcouru. Le temps d’attente dans les embouteillage est facturé à la minute à hauteur de 1,20 – 1,30 THB.

Les chauffeurs de taxi sont honnêtes dans l’ensemble mais méfiez-vous cependant des arnaques. Assurez-vous que vous vous trouvez bien dans un taxi-meter et, si ce n’est pas le cas, assurez-vous que le prix de la course est clairement défini et cohérent.

Se déplacer en Thaïlande : Les bus

Les plupart des villes disposent d’un réseau de bus urbains plus ou moins développé. Il vous faudra compter 15-25 THB pour un aller simple sur la ligne de votre choix. Le confort est sommaire et le trajet peut s’avérer être une véritable aventure pour vos fesses et votre dos.

Se déplacer en Thaïlande : Skytrain & métro à Bangkok

Le Skytrain est le nom du métro aérien de Bangkok. Climatisé (utile lorsque le climat à Bangkok est à la chaleur humide !), confortable et rapide, il vous en coûtera entre 15 et 40 THB selon la distance que vous souhaitez parcourir. Ne vous inquiétez pas outre mesure: les arrêts sont annoncés en thaï et en anglais.
Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site de BTS – Skytrain (en anglais).

Bangkok dispose également d’un réseau de métro souterrain dont les tarifs sont grosso modo similaires au Skytrain. Pour toutes les informations, visitez le site officiel de la BMCL (en anglais) et celui de la MRTA (en anglais): les deux entreprises qui gèrent les métros à Bangkok.