Mes Astuces Pour Dépenser Moins D’Argent Pendant Un Voyage Au Japon

Pendant mon voyage au Japon, j’ai pu économiser de l’argent tout en profitant d’un séjour agréable. Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de voyager moins cher au pays du soleil levant. Je vous révèle mes secrets.

Trouver un billet d’avion moins cher

Où que nous allions, le prix du billet d’avion constitue l’une des dépenses les plus importantes lors d’un voyage.

Particulièrement pour le cas du Japon, il faut un minimum de 600 euros pour obtenir un billet aller-retour. Pour un voyage en famille, plus de la moitié du budget risque d’être affecté aux billets d’avion. La comparaison des prix sur Internet permet de contourner ce problème. Certaines compagnies aériennes offrent des services satisfaisants à prix plus abordable.

Pour profiter d’une réduction, j’ai opté pour un voyage en basse saison. Pendant les périodes de vacances, le prix des billets augmente à coup sûr. Se précipiter sur la première offre venue constitue une énorme erreur même si elle semble parfaitement abordable.

Dépenser moins d’argent au Japon sur place

J’ai pu limiter mon budget de voyage en maîtrisant mes dépenses sur place. Le Japon offre un large choix de nourriture, de moyen de transport et de logement.

Les dépenses alimentaires au Japon

Comme tous les autres pays asiatiques, le Japon possède une richesse gastronomique non négligeable. J’ai réellement profité d’un excellent voyage culinaire. Maîtriser ses dépenses alimentaires ne signifie pas négliger le budget alloué à la nourriture. Il faut savoir les maîtriser intelligemment en évitant de côtoyer régulièrement les restaurants touristiques et en expérimentant d’autres plus classiques. Avec la pluralité des restaurants sur place, je n’ai pas eu du mal à en trouver. Mon choix m’a permis de goûter à la saveur d’une vraie gastronomie locale. Les supermarchés offrent toute une gamme d’aliments frais qui m’ont facilité la tâche. Le matin, j’y passais pour acquérir de quoi me faire un bon petit-déjeuner. Il arrive que mes visites fussent entrecoupées par un déjeuner rapide pendant laquelle je passais prendre du bento ou du sandwich au supermarché. Au Japon, les supermarchés mettent à la disposition de leurs clients des plats préparés qui coûtent moins cher que les repas servis au restaurant.

Miyajima : au large de Hiroshima au Japon

Miyajima : au large de Hiroshima au Japon

Le déplacement au Japon

Le pays du soleil levant nous offre tout un choix de moyen de transport. Pour limiter mes dépenses, j’ai choisi le « slow travel ». C’est économique, écologique et très avantageux en matière de découverte et d’échanges humains. Il m’est arrivé de faire de l’auto-stop. La population nippone est très accueillante. Je connais quelques mots japonais et cela m’a facilité la tâche. Pour certains de mes déplacements, j’ai dû prendre le métro pour économiser du temps. À Tokyo, j’ai choisi de souscrire un abonnement pour pouvoir profiter d’un voyage illimité pendant 24 heures. Parfois, je prends le bus juste pour profiter du paysage et optimiser mes rencontres. Ce moyen de transport prend plus de temps par rapport aux autres.

La comparaison de prix constitue l’un des meilleurs moyens permettant de profiter d’un séjour moins cher au Japon. Mis à part les dépenses afférentes au déplacement et à la nourriture, celles liées au logement peuvent générer la hausse du budget nécessaire pour un voyage au pays du soleil levant. Cet élément doit également être pris en compte.