Partir à la découverte de Madagascar : Nosy Be, Sainte-Marie et les Tsingy de Bemaraha

Madagascar ou l’île Rouge est un pays fascinant avec une diversité incroyable de paysages, de cultures, de parcs naturels riche en faune et flore endémique et d’un peuple chaleureux. La découverte de cette île de l’océan Indien est un moyen de vivre une aventure passionnante sur une terre de contraste.

Les destinations et les périodes suivantes seront idéales pour apprécier les différentes facettes de l’île.

L’île de Nosy be dans le Nord

nosy-be

Lorsqu’on parle du nord de Madagascar, l’île de Nosy be est souvent citée. Elle est située au large de la côte nord-ouest de Madagascar. Sa notoriété est, bien évidemment, justifiée par les richesses qu’elle abrite. Nosy be ou l’île au parfum  recèle de lacs volcaniques, de distilleries de rhum, de plantations d’ylang-ylang et de récifs coralliens divers. Pour ceux qui veulent découvrir une faune et flore endémique comme les lémurs paresseux ou des plantes rares, la réserve naturelle de Lokobe sera incontournable. Il est possible de visiter l’île et ses voisines toute l’année, cependant, il faudra éviter la période entre janvier et mars ainsi que le mois de décembre. Néanmoins, les ferreux de musique, eux pourront assister au festival de l’océan Indien de la musique Donia durant une semaine au mois de mai. Pour l’observation des baleines à bosses et cétacés, le mois d’août à novembre sera propice.

L’île Sainte-Marie à l’est

sainte-marieL’île Sainte-Marie est également appelée Nosy Boraha ou encore l’île aux pirates. Elle est localisée au large de la côte est du pays. Elle fut un repère pour les pirates dans la région. Authentique, elle dispose de plages désertes où règne la quiétude et également de magnifiques villages de pêcheurs. Pour les croisiéristes, l’île accueille également des navires de croisière. Pour découvrir l’itinéraire pour cette escale, les données sur croisieres.fr vous seront utiles. Une fois sur l’île, il est possible de s’adonner à de nombreuses activités nautiques dans de l’eau cristalline à côté de plages de sable blanc comme la plongée qui permet de voir quelques épaves de certains bateaux pirates, ou encore de se balader à pied pour admirer quelques monuments historiques comme la première église du pays. La célébrité de l’île réside, cependant, dans la venue des baleines à bosses de Sainte-Marie entre juillet et octobre, période opportune pour visiter l’île. Ces créatures, très respectées et protégées par les habitants s’y reproduisent et prennent soin de leurs petits.

Les Tsingy de Bemaraha

Tsingy de BemarahaEn rejoignant l’ouest de Madagascar et remonté le fleuve Tsiribihina, juste après les gorges de Bemaraha, on ne peut pas rater les fameux Tsingy de Bemaraha. Ce sont des formations calcaires en piques élancés atteignant jusqu’à 60 mètres de hauteur. Elles sont le résultat des mouvements des plaques tectoniques complétés par l’érosion. Avec une superficie de plus de 140 000 hectares, ce site fait partie des plus grandes réserves naturelles du pays. Avec ses deux zones, petits Tsingy et grands Tsingy, la faune et flore y est prestigieuse. On y distingue plus de 80 variétés d’oiseaux aquatiques et terrestres, de nombreuses espèces de lémuriens, 2 espèces du fameux Fosa et des reptiles. Le parcours se fera donc dans un paysage hors du commun et unique.

Avec deux saisons distinctes, la bonne période pour visiter Madagascar et les Tsingy se situe entre juin et novembre. Il faudra donc éviter les saisons de pluies, car les chemins sont difficilement accessibles.