Partir sans guide de voyage, une bonne idée ?

Les guides de voyages, c’est bien. Ça rassure. On sait où l’on va. On sait ce qu’on va voir. On sait ce qu’on va manger. Etc. Stop ! Où est passé l’imprévu du voyage ? La découverte et l’étonnement. Ces guides sont à la fois une mine d’or et un emprisonnement. Faut-il vous passer complètement de ces guides pendant vos voyages ? Voici quelques idées.
Guides de voyage Lonely Planet

Pas de guide de voyage = l’aventure ?

Partir dans un pays sans guide (et pour ne pas tricher, sans tablette ou ordinateur), ce serait donc LA vraie aventure ?

Découvrir un pays en glanant des informations auprès des organismes de tourisme sur place, des locaux et des autres voyageurs. Rien de prévu. Tout est possible.

Pourquoi pas. Mais il faut du temps. Et le risque est de rater les attractions touristiques. Alors, bien sûr, si votre volonté est de rester loin, très loin, du tourisme de masse, aucun souci.

Donc, oui, partir sans guide et sans Internet c’est pour les aventuriers. En êtes-vous un ?

ne pas toujours écouter le guide, ça permet parfois de se retrouver dans des endroits magnifiques... seul au monde !

Ne pas toujours suivre le guide, ça permet parfois de se retrouver dans des endroits magnifiques… seul au monde !

Le guide de voyage en poche = retour aux voyages organisés ?

Avec un guide comme le Routard ou le Lonely Planet c’est génial. Vous savez quoi voir, comment y aller et même où dormir et où manger. En plus, vous apprenez pleins de choses sur l’Histoire du pays, les gens, la culture, etc.

Formidable ! Ainsi, même pas besoin de parler avec les locaux. Pas besoin d’essayer de comprendre comment fonctionne le réseau de transports et où il pourrait vous mener. Ne cherchez pas à dégoter un bon restaurant en dehors des grandes avenues : installez-vous, c’est servi. Et en plus, c’est bon et le personnel est sympa. Enfin, c’est ce qu’ils disent dans le guide.

Hmm. Attendez ! Ça, ça s’appelle du voyage organisé. Alors, oui, vous n’êtes pas enfermé dans un bus avec un groupe. Mais où se trouve votre liberté si tout est planifié avec le guide de voyage ?

Emprunter les transports conseillés par le guide, aller dans les restaurants conseillés dans le guide, dormir dans les hôtels conseillés dans le guide… C’est se retrouver avec les autres touristes qui ont lu le même guide que vous ! Car, oui, le guide n’a pas été écrit que pour vous ! À plus forte raison si votre guide est un guide traduit dans des dizaines de langues différentes…

Je me souviens, lors d’un voyage à Cuba, d’un couple de Français qui avait noté sur papier tout leur itinéraire sur l’île. Jour par jour, et presque heure par heure. Alors que nous, à côté, nous laissions guider par nos envies et, un peu aussi, par le hasard. Je ne les enviais pas du tout. Bien au contraire…

Un guide de voyage, OK. Mais sachez l’oublier.

Alors finalement, après avoir vu les 2 extrêmes, l’idéal ne serait-il pas d’emmener son guide, mais de ne pas forcément toujours le sortir ?

Le guide rassure, mais le guide tue l’improvisation…

Sachez sortir le guide lorsque vous en avez vraiment besoin. Et le laisser dans le sac à dos les autres fois.

Vous arrivez à l’aéroport après un voyage de 14 heures ? Le guide vous aidera à rejoindre la ville et à trouver un hôtel.

A contrario, vous arrivez frais et dispo dans une nouvelle ville ? Promenez-vous, ressentez les choses, parlez aux gens… Vous tomberez ainsi très certainement sur des petites pépites ! (Ou pas, mais c’est ça aussi le voyage !)

Vous visitez un site célèbre pour son histoire ? Trouvez un guide local pour vous faire la visite. Il en saura certainement bien plus que votre guide de voyage. Et cela sera sans doute plus passionnant que de lire le guide.

Et vous, comment faites-vous en voyage : guide ou pas guide de voyage ?

  • http://www.librevoyageur.com Rhay

    Je suis assez d’accord avec ton analyse. Personnellement le guide me sert surtout à préparer mon voyage avant le départ pour ne pas louper les gros trucs intéressants. En voyage je l’utilise très rarement (quand j’en ai un!) car je préfère aussi y aller à l’improvisation. On tombe des fois sur des plans foireux mais comme tu dis, ça fait partie du voyage.

  • http://www.voyageway.com Aurélien

    Partir sans une guide de voyage est de plus en plus possible surtout à l’heure où l’on peut préparer son voyage au préalable sur le net à partir de dizaines de sources d’information!

    Néanmoins, je pense que ne pas préparer son voyage fait que l’on passe à côté de certaines choses sauf si l’on a la possibilité de passer plusieurs mois dans une même ville.