Nos 10 meilleurs treks et randonnées au Costa Rica

Destination privilégiée des passionnés de la mer et de sports nautiques pour ses plages sauvages aux grandes étendues de sable fin, le Costa Rica est également plébiscité par les amoureux de la nature. En effet, rien ne vaut un trekking ou une randonnée pour se ressourcer dans ce coin de paradis, encore préservé.

La jungle luxuriante y côtoie les paysages lunaires des volcans en activité, tandis que les hautes montagnes contrastent avec les plaines côtières. La diversité de la nature au Costa Rica offre en effet, un large choix d’itinéraires pour le trekking de votre rêve.

Randonnée d’une journée ou séjour trekking de plus d’une semaine, le choix ne manque pas. Vous pourrez même personnaliser votre itinéraire pour un trek au Costa Rica avec une agence de voyage. Mais en attendant, découvrez notre sélection des meilleurs treks et randonnées que vous pourrez faire pendant votre séjour, ou combiner en un seul voyage trekking, selon vos envies.

maxresdefault

Nature et aventure dans la péninsule de Nicoya

La péninsule de Nicoya est parfaite pour débuter un trekking. Le parcours, relativement facile convient également aux enfants. Vous aurez l’occasion de randonner au cœur de la Réserve Karen Mogensen et vous frayer un chemin à travers la jungle luxuriante pour marcher jusqu’à la cascade Velo de la Novia. Votre périple d’une journée se terminera en beauté au bord de la mer.

La meilleure période pour découvrir la péninsule de Nicoya s’étend de décembre à avril ; lorsque le climat au Costa Rica est caractérisé par une superbe association de chaleur agréable et de beau soleil.

Entre ciel et terre dans la réserve naturelle de Monteverde

Le trekking dans la réserve naturelle de Monteverde est un must. La denivellation à franchir est certes assez élevée mais la récompense qui vous attend au bout de votre ascension en vaut la peine. Plus vous parcourez du chemin, plus la vue sur l’ensemble du parc devient époustouflante. Cette forêt d’altitude, et son « Butterfly garden », sont à ne pas manquer sous aucun prétexte, surtout si vous êtes amateurs d’observation d’animaux dans leur habitat naturel.

La période qui s’étend de décembre à avril est très favorable à la découverte de ce petit paradis, sans que vous ayez à faire face à la grosse chaleur et à la pluie abondante.

3434623631_48b32dda13_o_d

La « Pure Vida » sur la côte pacifique et au nord-ouest du Costa Rica

Vous pourrez faire du trek sauvage au Costa Rica et mettre en pratique la « Pure Vida », une expression locale qui signifie « la vie pure » ou « la vraie vie ». Laissez de côté le monde tumultueux de la vie quotidienne et immergez-vous au cœur de la nature au sein du parc national Arenal. Partez à l’assaut du volcan du même nom et goûtez à la tranquillité de la forêt dans le parc national Manuel Antonio.

La vallée centrale et ses nombreux de volcans

Soyez-en sûr, la vue panoramique de par le plus grand cratère du monde vous coupera le souffle. Vous partirez de San José en voiture mais une fois dans le parc national du Volcan Poas, mettez vos meilleures chaussures de marche et armez-vous de patience pour grimper le versant du volcan Poas. Tour à tour, la nature passe d’un vert luxuriant au paysage lunaire, à l’approche du cratère.

Pour pouvoir profiter d’une meilleure visibilité sur le cratère et son lac acide d’un bleu émeraude, préférez la période qui s’étend de janvier à avril.

One_lane_suspension_bridge_in_Costa_Rica

A la rencontre du quetzal et des indigènes de Copey

La localité de San Gerardo de Dota, située au cœur de la forêt tropicale d’altitude du Parc National des Quetzals, est parfaite comme point de départ pour faire un trek à travers la forêt. Vous y ferez une balade d’observation du quetzal, cet oiseau mythique au plumage chatoyant. Ce sera également une occasion pour aller à la rencontre des natifs du village de Copey.

Toute l’année est favorable pour aller à la rencontre du quetzal dans son habitat naturel. Il suffit d’avoir à portée de main un vêtement imperméable pour se protéger de la pluie.

A la découverte de la biodiversité de la péninsule d’Osa

Le Parc national de Corcovado préserve la forêt tropicale de la péninsule d’Osa. De nombreux itinéraires de marche s’y offrent à vous et vous pourrez choisir celui qui correspond à votre centre d’intérêt, que ce soit une observation animale, à la rencontre des jaguars entre autres, ou pour l’ornithologie. Vous pourrez alors longer la plage, ou vous plonger au cœur de l’immensité des arbres dont certains peuvent atteindre 70 m. Vu que la pluie est très abondante dans cette région, le mieux est de vous préparer avec des vêtements appropriés pour ne pas vous laisser surprendre.

Périple sur la côte caribéenne

Ce circuit vous permettra de rallier le parc national de Cahuita et Puerto Viejo de Sarapiquí. Ce trek, relativement facile, convient à tous les passionnés de la nature, vu que les plaines présentent peu de dénivellations. Vous aurez alors l’occasion de découvrir la forêt tropicale et les plantations de bananes qui bordent la côte caribéenne, ainsi que ses hôtes dont les curieux singes dénommés « les paresseux ».

Le mois de juin correspond à la hausse du taux d’humidité, les épisodes pluvieux sont très fréquents. Autrement, ce trek peut se faire toute l’année.

Randonnée au cœur d’une plantation de café dans la vallée d’Orosi

Si vous voyagez avec des enfants, une petite randonnée au cœur d’une plantation de café ne manquera pas de leur faire plaisir. Vous y découvrirez les procédés et les étapes à suivre avant que la petite graine de café devienne la boisson la plus appréciée au monde. La visite d’une plantation de café est très intéressante quand elle coïncide avec la cueillette des graines mûres.

La meilleure période pour pouvoir participer à la cueillette du café s’étend de novembre à mars.

3001197088_b7c83c054e_b

Découverte de la cordillère de Talamanca

Ce trekking, de difficulté assez importante, est réservé aux randonneurs expérimentés. L’ascension, assez pénible, est cependant récompensé par une vue imprenable sur le paysage grandiose des alentours. De plus, ce sera une opportunité pour vivre une expérience enrichissante avec les indiens Bribris, qui vont probablement vous initier à leurs coutumes, encore préservées.

La cordillère de Talamanca est favorable à la randonnée, en dehors de la saison humide/

La réserve d’El Copal, paradis des oiseaux.

Vous ne pourrez pas prétendre avoir fait une observation animalière sans avoir passé du temps à la réserve d’El Copal. Mais avant d’atteindre les postes d’observation, parcourir les sentiers et les pistes de cette réserve vous fera découvrir une diversité animalière et de diverses plantes endémiques.

Pour en savoir plus sur le Costa Rica et les autres belles randonnées à faire, nous vous conseillons de faire un tour sur le site officiel du tourisme (en français !) ou sur ce site qui est l’œuvre d’un français passionné par ce beau pays.