Guide de voyage de l'Alaska splendeur de la nature sauvage !

Pourquoi partir voyager en Alaska ?

Visiter l'Alaska c'est s'offrir un moment privilégié avec la nature, authentique et sauvage, et constituée de paysages époustouflants de montagnes, de forêts et de fjords, dans le de mer à perte de vue. C'est pourquoi l'Alaska est une destination particulièrement prisée par les voyageurs en quête de quiétude et d'aventures.

L'Alaska est un vaste terrain de jeu pour les aventuriers en quête de sensations fortes. Le littoral, battu par les eaux froides de l'Océan Pacifique, présente de nombreux spots de surfs tandis que les forêts et les rivières tumultueuses sont idéales pour les randonnées et pour faire du canoë. Les passionnés d'observations animales y trouveront leur bonheur, parmi les grands mammifères terrestres comme les grizzlys, les ours blancs, les caribous et les élans ou marins comme la baleine et l'orque.

Découvrir l'Alaska c'est également se donner l'opportunité de faire connaissance avec la population locale, qui, contre toute attente, est un mélange homogène des peuples de diverses origines. la culture alaskienne se découvre également à travers les coutumes et la gastronomie de cette région du bout du monde.


Alaska : photos de voyages


Que faire en Alaska ?

Plages et baignade
Outre les superbes plages de Nikiski et de Lowell Point, dans la péninsule de Kenai, la source d'eau chaude de Chena en Alaska favorise la baignade en pleine nature.

Paysages et nature
Le Glacier Columbia, les fjords de Kenai, les sommets couronnés de neige du Parc National Glacier Bay, s’ajoutent aux forêts de conifères et aux forêts boréales, pour le grand bonheur des passionnés de vues panoramiques.

Visite, Musée et Patrimoine
Alaska State Museums à Juneau, le Totem Heritage Center à Ketchikan, l’Alaska Native Heritage Center à Anchorage sont des lieux d’intérêts à ne pas rater lors d’un séjour en Alaska.

Sport
Outre le surf, les sports en eaux vives, les virées en motoneige, les randonnées pédestres et les courses de chiens de traîneaux font partie des activités à faire en Alaska.

Adapté aux familles
En plus des musées et autres lieux d’intérêts, les nombreux parcs nationaux et réserves naturelles qui favorisent l’observation des animaux dans leur milieu naturel raviront les enfants.

Artisanat et achats
Les objets souvenirs qui représentent le mieux l’artisanat alaskien sont issus du savoir-faire des amérindiens et des Esquimaux, tels que les masques, les bijoux, les figurines, etc.

Gastronomie
Les plats à base de saumon plairont à ceux qui aiment la cuisine classique tandis que les aventuriers peuvent s’essayer aux burgers de bison, aux steaks de wapiti, ou à la viande de renne.

Vie nocturne
Anchorage, Juneau et les autres grandes villes de l’Alaska proposent diverses animations nocturnes allant des bars et brasseries aux spectacles, en passant par les discothèques.


Conseils pour préparer son voyage en Alaska

Transports.

Pour se rendre en Alaska, le plus pratique est de transiter par le Canada ou par le Mainland (les États-Unis contigus) d'où vous allez prendre un vol à destination d'Anchorage, la plus grande ville de l'Alaska.

Les voyageurs avides d'aventures peuvent aussi venir en Alaska en bateau, en empruntant les voies maritimes, via les ferries qui longent les côtes de la Colombie Britannique (Canada) et les côtes de l'État de Washington (États-Unis d'Amérique).

De même, après avoir exploré le Grand Nord canadien, les passionnés de roadtrip peuvent suivre l'une des routes qui relient les villes du territoire du Yukon aux petites villes alaskiennes, et venir en Alaska en voiture, depuis le Canada.

Une fois arrivés en Alaska, les visiteurs ont le choix entre plusieurs moyens de transport pour se déplacer d'un endroit à l'autre. Sur les côtes et dans les îles, les déplacements se font essentiellement en ferry ou en hydravion. C'est également l'hydravion qui est le plus pratique pour accéder aux localités se trouvant au bord des lacs et des rivières, inaccessibles en voiture. Dans les endroits les plus reculés, il est très courant que les familles disposent de leur propres petits avions comme les Cessna ou Otter.

Des compagnies aériennes plutôt modestes proposent également des lignes régulières pour desservir les villes difficiles d'accès, et qui ne sont pas desservies par le train ou les bus. En effet, Anchorage est reliée à d'autres villes alaskiennes comme Fairbanks, Seward, Girdwood, Grandview. Hurricane Gulch, Talkeetna et Denali.

Santé.

L'Alaska, qui ne présente pas de risques sanitaires est une destination touristique sûre. De plus, aucun vaccin n'est exigé des touristes pour pouvoir entrer en territoire alaskien.

Mais c'est mieux pour tout voyageur de se protéger en s'assurant que son carnet de vaccination soit à jour, notamment pour les vaccins universels contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, les hépatites A et B.

Les infrastructures sanitaires en Alaska sont satisfaisantes mais comme les soins médicaux sont plutôt chers aux États-Unis, mieux vaut souscrire une assurance maladie avec assistance rapatriement avant de vous envoler vers cette destination mythique.

Il est également important de bien se protéger contre le froid : emmitouflez-vous et portez des gants et des chaussettes bien épais pour ne pas souffrir d'engelure.

De même, avec la neige, les lumières peuvent s'avérer dangereuses pour les yeux, alors n'oubliez pas de porter des lunettes appropriées pour ne pas vous abîmer les yeux.

Et même si l'ensoleillement semble faible, l'utilisation de crème solaire avec indice de protection efficace est toujours recommandée.

En été, pensez à vous protéger des moustiques en choisissant bien vos vêtements ; privilégiez ceux à manches longues et les pantalons, si vous ne pouvez pas opter pour les produits répulsifs.

Hébergements.

Les offres d'hébergements en Alaska sont nombreuses et diversifiées mais il ne faut pas s'attendre à des installations neuves, sauf pour quelques établissements de luxe. Les voyageurs peuvent choisir entre les hôtels classiques, les motels, les lodges, guesthouses, les auberges de jeunesse et les campings, selon leur préférence et en fonction de leur budget.

En général, les hôtels qui ne sont disponibles que dans les grandes villes sont catégorisés et classés en fonction du niveau de confort qu'ils proposent. Il est également possible de trouver des chambres, relativement agréables, dans les chaînes hôtelières. Il y a aussi les motels, appelés également roadhouses (proposant des cabins (une sorte de cabane en bois), plus ou moins rustiques,

Il est facile de trouver des chambres d'hôtes (Bed & Breakfast) en Alaska ; ce mode d'hébergement constitue en effet le tiers des offres. Notez cependant que la qualité des chambres peut varier d'une guesthouse à l'autre.

Avec une trentaine d'auberges de jeunesse réparties à travers l'Alaska, notamment dans les villes, la région centrale (la péninsule de Kenai) et le sud-est, les jeunes backpackers peuvent se loger convenablement sans avoir à grever leur budget.

Et pendant la belle saison, de fin mai à début septembre, les campings, qu'ils soient situés sur des terrains privés ou dans les parcs nationaux, accueillent les vacanciers. Sachez cependant que dans certains campings les infrastructures comme les sanitaires et les douches sont très sommaires.

Les lodges, des établissements luxueux construits avec des matériaux naturels, pour mieux s'intégrer à la nature, accueillent également les vacanciers souhaitant se ressourcer au cœur de la nature. En général, ils ne sont accessibles qu'en hydravion ou en bush plane. Ce qui fait qu'il faut y mettre le prix, pour pouvoir y séjourner.

Dangers.

Avec un taux de criminalité faible, l'Alaska fait partie de ces destinations de vacances sûres. On recommande toutefois aux touristes de ne pas ignorer les consignes de sécurité élémentaires.

Les vrais dangers qui menacent les vacanciers viennent de Dame nature. Avec la fonte de neige au printemps, les petits ruisseaux deviennent rapidement de grosses rivières. Puis les crues des rivières sont courantes, de fin mai à fin août. Soyez donc vigilant et attentifs à la météo locale avant de faire du kayak ou de la pêche dans les rivières alaskiennes.

Les animaux sauvages comme les ours isolés sont attirés par les odeurs des nourritures et peuvent ravager les campements en un rien de temps. En cas de rencontre fortuite, n'essayez jamais de l'affronter. Il suffit de vous éloigner de son chemin.

Vous pouvez éviter ce genre de situation en plaçant vos approvisionnements et vos affaires de toilette dans un sac hermétique accroché à une branche d'arbre, à 3 m du sol au moins. Et préparez vos repas à 30 ou 50 m de votre tente.

Bref, évitez de vous approcher des animaux sauvages et abstenez-vous de les nourrir.

Culture.

L'Alaska qui fut autrefois une terre de prédilection pour les chercheurs d'or et les aventuriers est la terre ancestrale des Amérindiens et des Inuits. Les autochtones vivant de la pêche et de la chasse voient leurs moyens de survie se décliner avec la politique gouvernementale qui essaye de réduire leurs droits à chasser et à pêcher, en faveur du développement de la chasse et de la pêche commerciales et « sportives ». De plus, les autochtones de l'Alaska figurent parmi les populations qui souffrent le plus du réchauffement climatique : la fonte des glaces impacte en effet sur leur mode de vie : certaines tribus ont dû abandonner leurs techniques ancestrales de construction de maison à cause de l'épaisseur insuffisante des glaces.


Idées d'itinéraires en Alaska

Pour pouvoir apprécier le voyage en Alaska, mieux vaut prévoir un séjour de deux semaines au moins, ou d'un mois, voire d'une saison entière pour ceux qui veulent tout découvrir en un seul voyage. Voici une idée d'itinéraire en Alaska

Deux semaines en Alaska : les destinations incontournables

À votre arrivée à Anchorage, porte d'entrée en Alaska par la voie des airs, installez-vous à votre hôtel avant de faire le tour de la ville (J1). Consacrez deux jours et une nuit dans le parc national de Denali (J2-J3), puis continuez à explorer le centre de l'Alaska en visitant des villes comme Fairbanks (J4-J5). Prenez la route de la côte, en direction de Valdez où vous pourrez admirer les majestueuses montagnes côtières et le fjord (J6). Réservez quelques jours pour découvrir la péninsule de Kenai, puis la faune et les glaciers (J7-J9). Continuez ensuite sur l'île de Kodiak (J10-J11), avant de revenir sur la baie de Prince William Sound (J12-J13). Après quoi, retournez à Anchorage d'où vous allez prendre le vol du retour.


Que voir en Alaska : les incontournables

Destination nature par excellence, l'Alaska attire les vacanciers avides d'aventures et de sensations fortes. Dans cet état américain, les amoureux de la nature ne sont pas en reste. Ainsi, lors de votre voyage, arrangez-vous pour visiter les destinations et les sites incontournables.

La ville d'Anchorage, bien qu'elle ne soit pas la capitale de l'État d'Alaska, est une destination incontournable. Pensez à découvrir Juneau, une ancienne ville minière entourée de nombreux glaciers, devenue la capitale de l'Alaska.

Parmi les parcs nationaux que vous devez absolument découvrir figure en première liste le Denali National Park qui abrite également le Mont McKinley, le plus haut sommet de l'Amérique du nord. Ce parc est parfait pour le camping, les randonnées autour du lac Wonder et se prête à la communion avec la nature. Vient ensuite le Wrangell-St. Elias National Park, destination à ne pas manquer si vous êtes amateurs de grandes étendues quasi-vierges, particulièrement propices à l'aventure au cœur de la nature.

Pour admirer les grizzlys tout en profitant des grands espaces, faites un tour à l'île Kodiak. Allez observer la majesté de la nature, à travers les glaciers et les fjords qui peuvent atteindre 5 000 mètres de hauteur. Les glaciers les plus spectaculaires sont ceux du Parc National Glacier Bay et le Glacier Columbia qui se trouve dans la baie de Prince William Sound. À ne pas manquer non plus la Péninsule de Kenai avec ses paysages à couper le souffle et sa faune constituée essentiellement de pingouins, de cormorans, de phoques, d'otaries, de marsouins et de baleines.


Circuits et voyages organisés en Alaska

Prix à partir de, hors vols (sauf mention contraire). Voir le détail sur le site de l'annonceur.


La meilleure période pour voyager en Alaska

Quand partir pour avoir un climat favorable ?

De par sa situation géographique proche du cercle polaire, l'Alaska est caractérisé par un climat de type arctique, dominé par le froid. Sachez cependant que les conditions climatiques varient légèrement d'une région à l'autre. Il est de type subpolaire à influence océanique, avec des températures moins froides et des pluies relativement importantes sur le littoral sud. Le climat du centre de l'Alaska est tempéré, avec des écarts de température assez importants entre l'hiver et l'été, alors que le climat dans le nord est carrément polaire.

Où que vous vous trouviez en hiver, vous aurez à affronter le grand froid. Voilà pourquoi, la période la plus propice au voyage en Alaska reste la saison estivale, en juin, juillet et août. Par contre certaines manifestations culturelles, à l'instar de l'Iditarod Trail Sled Dog Race, une course de chiens de traîneau dans la taïga ont lieu à la fin de l'hiver et au début du printemps.

Alors, quand partir ? Les meilleurs mois pour partir en Alaska sont : Juin, Juillet et Août.

Plus de détails sur notre page : Climat/Quand partir en Alaska ?

Affluence touristique de l'Alaska

  • Basse saison en Alaska
    Les mois où l'affluence est la plus faible sont : Janvier, Février, Mars, Avril, Mai, Octobre, Novembre et Décembre.
  • Haute saison en Alaska
    La fréquentation de l'Alaska est élevée en : Juin, Juillet, Août et Septembre.
  • Très haute saison en Alaska
    En Juillet et Août, l'affluence touristique en Alaska est à son maximum.

Plus d'informations sur l'affluence et les prix : Meilleure période pour Alaska


Votre budget voyage pour partir en Alaska

En moyenne, le coût de la vie en Alaska en 2019 est 34% plus important qu'en France. Vous perdez donc en pouvoir d'achat en visitant ce pays. :-(

Voici des exemples de budget à prévoir pour partir en Alaska (budget quotidien sur place pour 2 personnes pendant 2 semaines hors billets d'avion) :

Backpacker :
petit budget

Budget quotidien :

  • 61 € pour 2
  • 16 € par personne
  • 8 € par personne
  • Activités gratuites

Budget total à prévoir :

1498 €* (1694 $)

Voyageur :
budget moyen

Budget quotidien :

  • 135 € pour 2
  • 35 € par personne
  • 13 € par personne
  • 11 € par personne

Budget total à prévoir :

3500 €* (3948 $)

Touriste :
budget élevé

Budget quotidien :

  • 180 € pour 2
  • 57 € par personne
  • 25 € par personne
  • 22 € par personne

Budget total à prévoir :

5390 €* (6104 $)

Calculez votre budget avec notre outil gratuit : Budget voyage et coût de la vie en Alaska

Comparateurs : partez au meilleur prix en Alaska

Envolez-vous en Alaska à partir de 74 €

Rechercher un vol vers Alaska :


Vous pourrez modifier les options (nombre d'adultes et d'enfants, escales, classe...) à l'étape suivante.

Checklist : Quoi emporter pour votre voyage ?

Accordez de l'importance à la préparation de votre valise pour pouvoir profiter au maximum de votre voyage en Alaska.

En hiver, ne lésinez pas sur l'achat des vêtements chauds et les accessoires qui vont avec comme le bonnet, les gants, les chaussettes et l'écharpe en laine. N'oubliez pas non plus d'emporter quelques coupe-vent qui vous permettront de vous sentir à l'abri des brises marines glaciales lors des traversées en ferry ou de l'admiration des glaciers et des aurores boréales.

Bien que le soleil éclaire les journées pendant de longues heures, n'oubliez pas que l'atmosphère reste douce. Emportez des vêtements confortables que vous pourrez porter en plusieurs couches. Ainsi quand il fait relativement chaud, vous enlevez la ou les couches extérieures et inversement.

Outre les vêtements, prévoyez d'autres accessoires tels que les chaussures de randonnée, les lunettes de soleil pour protéger vos yeux de la réverbération et la crème solaire avec indice de protection satisfaisant.

N'oubliez pas vos effets de voyage incluant la trousse de toilette et son contenu, et la trousse à pharmacie avec les médicaments pour soigner les petits bobos.

Ajoutez à votre liste les documents de voyage comme le papier d'identité, le passeport, la carte bancaire, ainsi que l'appareil photo pour mémoriser vos meilleurs souvenirs.


Que ramener de l'Alaska ?

Artisanat et bijoux amérindiens La visite des réserves indiennes permettent de trouver de magnifiques bijoux sertis de pierres précieuses ou semi-précieuses.


Fêtes et principaux événements en Alaska

Les fêtes culturelles comme Halloween et Thanksgiving ainsi que les dates commémoratives, à l'instar du 04 juillet, jour de l'indépendance, et le 11 novembre : Veterans day, commémorant la fin de la première guerre mondiale, sont célébrés en Alaska.

Si vous en avez l'occasion, assistez à des festivals ou à des manifestations sportives, à l'instar de l'Iditarod Trail Sled Dog Race qui a lieu en mars. Cette course de traineaux à chiens, prend le départ à Anchorage et se termine à Nome. Elle peut durer de 9 à 15 jours.

Articles sur notre blog à propos de l'Alaska :