Guide de voyage de Madagascar l’arche de Noé de l’océan Indien

Pourquoi partir voyager à Madagascar ?

Madagascar, avec ses kilomètres de côtes, ses faune et flore exceptionnelles est encore une destination inconnue du public. Pourtant, la grande île ne manque pas d'attraits. D'ailleurs, Madagascar se découvre sous toutes ses facettes.

Madagascar et l'écotourisme : avec sa cinquantaine de réserves et de parcs nationaux, l'île se lance dans une politique de préservation de sa nature qui est diverse suivant les régions. L'île donne, à découvrir par ses visiteurs, des curiosités naturelles tels que le célèbre Tsingy du Bemaraha ou encore les curieux profils des rochers du massif de l'Isalo, sans oublier les fabuleux géants de l'Allée de Baobab à Morondava. Mais chose curieuse, où que l'on soit, au Nord ou au Sud, à l'Est ou à l'Ouest, les lémuriens ne sont pas loin. Ces curieux animaux se sont adaptés à tous les milieux malgaches, aussi bien à la forêt sèche ou humide qu'aux massifs rocheux.

Madagascar est un pays paisible, en dépit des insécurités où vivent ses habitants. Les Malgaches sont accueillants, bienveillants et hospitaliers. Ils s'efforcent à l'unicité, malgré les diversités culturelles, dues aux dix-huit ethnies, car c'est un peuple très attaché à ses traditions complexes.


Madagascar : photos de voyages


Que faire à Madagascar ?

Plages et baignade
Madagascar dispose de plusieurs plages qui se prêtent à la baignade : Ifaty et Anakao prѐs de Tuléar, Ambatoloaka à Nosy be, les plages de Foulpointe près de Tamatave, les plages de l’île Sainte Marie.

Paysages et nature
Des plages de sable blanc du littoral, des chaînes montagneuses des falaises et surtout les incontournables Allée de Baobab à Morondava, le Tsingy de Bemaraha et le massif d’Isalo, sans oublier les rizières en terrasse du pays Betsileo. Madagascar est riche en diversités de panoramas époustouflants les uns autant que les autres.

Visite, Musée et Patrimoine
Le palais de la reine, situé sur les hauteurs d’Antananarivo et le palais d’Ambohimanga, sont des témoins de l’histoire de la royauté Mérina.

Sport
Pour faire du surf ou du kite, il faut se rendre dans la Baie des Sakalava près de Diégo-Suarez au nord, sinon tout au sud à Fort-Dauphin où Lavanono se prête aussi à la pratique du surf. La rivière Matsiatra à Fianarantsoa offre une possibilité de faire du rafting.

Adapté aux familles
Visiter Madagascar en famille est faisable. Les enfants seront ravis de voir les lémuriens évoluer dans leur habitat naturel.

Artisanat et achats
L’artisanat est très développé dans l’île, chaque ethnie possède son savoir faire ancestral, d’où la multitude d’objets artisanaux.

Gastronomie
Le riz est omniprésent dans les trois repas journaliers des Malgaches. Seuls les plats d’accompagnement changent suivant les régions. Et les Malgaches prennent le ranon’ampango (de l’eau bouillie dans le même récipient qui a servi à cuire le riz qu’on a brulé exprès) à chaque repas.

Vie nocturne
À Antananarivo, à Diego-Suarez et dans les autres villes côtières, la vie nocturne est relativement animée. Des bars et des discothèques restent ouverts jusqu’au petit matin.


Conseils pour préparer son voyage à Madagascar

Transports.

La plupart des voyageurs qui prennent l'avion atterrissent à l'aéroport international d'Ivato, près d'Antananarivo (Tana) la capitale. À savoir cependant que les aéroports de Nosy-Be et de Diego-Suarez (Antsiranana) reçoivent des vols en provenance des îles de l'Océan Indien et de l'Afrique du Sud.

Les croisières en provenance de l'Europe, de la péninsule arabique et de l'Afrique du sud qui font escale dans l'île permettent également de tirer parti des voies maritimes. Vous pouvez aussi partir depuis la côte-est de l'Afrique du sud avec un bateau privé. Les seules liaisons maritimes régulières sont celles qui relient le nord de l'île (Mahajanga) aux Comores.

La plupart des grandes villes sont desservies par une compagnie de transport offrant un service première classe. Mais pour les autres destinations, les services sont de moindre qualité : état douteux de la voiture ou horaires rarement respectés ou même les deux à la fois.

Ceux qui en ont les moyens peuvent opter pour une voiture de location ou prendre l'avion, la plupart des grandes villes possède un aéroport de taille modeste.

Les lignes ferroviaires, Moramanga-Tamatave et Fianarantsoa-Manakara, sont aléatoires, ce qui rend le voyage éprouvant, à moins que cela vous convienne pour l'aventure.

Pour le transport urbain, il est possible de prendre le taxi collectif, qui dessert un trajet bien défini, ou prendre le taxi classique. Dans ce cas, pensez à négocier le prix avant d'embarquer car les taxis n'ont jamais utilisé le compteur. Les habitants des villes comme Toamasina (Tamatave), Antsiranana (Diego-Suarez), Mahajanga (Majunga) utilisent le tuk-tuk ou en cyclo-pousse (rickshaw).pour se déplacer.

Santé.

Madagascar sont parmi les pays où l'hygiène laisse à désirer. Du coup, il est important de respecter certaines règles telles que ne jamais boire du jus de fruits préparé dans les échoppes ambulantes, ni l'eau du robinet. Pensez à peler vous-même vos fruits après les avoir soigneusement lavé.

Même si aucun vaccin n'est exigé pour venir à Madagascar, c'est mieux d'avoir fait ceux contre l'hépatite A et B, la typhoïde, la fièvre jaune qui sont recommandés aux personnes sensibles. Sachez également que le paludisme (malaria) existe à Madagascar, même sur les hauts-plateaux, alors soyez vigilant et pensez à prendre un traitement antipaludique, surtout avant d'aller dans les zones exposées.

Bien qu'il n'y ait pas de statistique fiable concernant le Sida et autres MST, la menace est bien réelle, alors pensez à vous protéger et ne snobez pas l'utilisation du préservatif.

Lors des randonnées en forêt, il est conseillé de se protéger contre les petites bêtes telles que les sangsues et les scolopendres dans les forêts humide de l'Est (celle de Ranomafana), les scorpions et mygales (dans le massif de l'Ankàrana). Pensez à bien vous hydrater et n'oubliez pas les sprays, lotions ou crèmes répulsives efficaces pour éloigner les insectes.

Hébergements.

Il est facile de trouver un logement adapté à son budget à Madagascar, les offres vont des hôtels aux chambres d'hôtes, en passant par les bungalows et les campings dans les aires protégées ou dans les parcs nationaux.

Les hôtels chics, de 1 à 5 étoiles, permettent de retrouver les normes internationales, en matière de confort et de services. Les hôtels labélisé Ravinala, correspondent aux hébergements à moyens prix mais relativement confortables. les hôtels pas chers, n'appartenant pas aux catégories précédentes offrent un niveau de confort sommaire. Ne les confondez pas avec l'« hotely » qui désigne à Madagascar une gargote ou un restaurant local.

Les chambres d'hôte ainsi que la location d'appartement ou de villa sont des alternatives intéressantes mais elles sont encore rares.

Sur la côte, il est possible de louer des petits bungalows pas chers avec une installation minimaliste ou se loger dans un magnifique resort.

En général, ce sont les parcs nationaux et les aires protégées qui proposent aux touristes des terrains pour camping, mais comme il s'agit souvent d'un terrain vague, mieux vaut emmener son matériel, incluant la moustiquaire, les réserves d'eaux minérales et les vivres.

Dangers.

Il est conseillé de ne pas rouler la nuit sur certains axes routiers, plus précisément sur la RN7, la RN4 et quelquefois la RN2, à cause des bandits armés qui arrêtent les voitures et détroussent les voyageurs, que ce soit en taxi-brousse ou en voiture privée.

Compte tenu de la situation économique sociale, politique désastreuse de l'île, certains Malgaches n'hésitent pas à abuser les touristes derrière leur sourire facile et leur sens de l'accueil. Faites preuve de bon sens avant d'accorder votre confiance à une personne. Ne confiez jamais votre bagage à un chauffeur de taxi par exemple, vous risquez de ne plus jamais le revoir. De même évitez les quartiers malfamés et évitez d'exhiber vos richesses, appareil photo ou téléphone, les pickpockets sévissent dans la plupart des endroits touristiques.

Culture.

Il est difficile de parler d'une identité culturelle malgache puisque chaque ethnie, chaque région possède son identité culturelle. Voilà pourquoi à Madagascar on rencontre autant d'influence musicale que de région. Ainsi, les rythmes trépidants et entrainants des côtes rappellent l'influence africaine tandis que les rythmes lents accompagnés de gestuels des hautes-terres évoquent les musiques et danses asiatiques. À cela s'ajoutent l'influence occidentale comme c'est le cas du Hira Gasy (« chanson malgache »), une parodie des représentations théâtrales apportées par les occidentaux du XVIIIe siècle, détournées pour transmettre la sagesse populaire. C'est pourtant à Madagascar qu'on peut parler d'unicité dans la diversité, puisque du nord au sud et d'est en ouest, les Malgaches parlent la même langue et se comprennent malgré les dialectes qui diffèrent d'une région à l'autre.


Idées d'itinéraires à Madagascar

Compte tenu de la superficie de l'île et des distances à parcourir pour relier les villes, il est conseillé de choisir un axe et d'en profiter au maximum.

8 à 10 jours à Madagascar : la RN7 et le sud malgache

À la suite de votre débarquement à l'aéroport d'Ivato, rejoignez votre hôtel à Antananarivo (J1). Le lendemain, dirigez-vous vers Antsirabe en faisant une halte à Ambatolampy pour voir une fabrique de cocote en aluminium selon le système D, devenu un reflexe chez les Malgaches (J2). Continuez ensuite sur Ambositra, la capitale de l'artisanat, notamment de la maroquinerie et de la sculpture sur bois précieux (J3), puis sur Fianarantsoa pour admirer les rizières en terrasse du pays Betsileo (J4). Poussez jusqu'à Ambalavao, pour voir la fabrique de Papier Antemoro, et ensuite découvrir les massifs de l'Andringitra (J5-J6). Reprenez la route et continuez vers les massifs de l'Isalo au sein du parc national de l'Isalo (J7). Le lendemain, continuez jusqu'à Tuléar et réservez une journée pour faire de la plongée sous marine ou profiter des plages de sable d'Anakao (au sud de la ville) ou celles d'Ifaty au nord (J8-J9). Prenez l'avion pour revenir à Tana d'où vous passerez une journée en attendant votre vol de retour (J10).

15 jours à Madagascar : le nord et l'ouest malgache

Pour commencer prenez un vol Tana/Nosy-Be et consacrez 3 jours pour la découverte de l'archipel, et ses plantations d'Ylang-ylang et profitez d'un séjour balnéaire ou encore nagez avec un requin-baleine (J1 à J3). Le jour suivant, prenez le bateau qui mène vers la « Grande Île », via Ankify et Ambanja, d'où vous partirez à la découverte du parc national de l'Ankarana avant de prendre un vol pour Tana (J4 à J6). Le lendemain, dirigez-vous vers Antsirabe afin de découvrir l'ouest et ses merveilles ; croisière fluviale sur le Tsiribinhina (J7 à J10), Morondava et Belo sur Mer (J11 à J12), allée des baobabs (J12), les célèbres Tsingy de Bemaraha (J13-J14). Retour à Morondava pour prendre le vol de Tana (J15).

3 semaines à Madagascar

Avec un séjour de 3 semaines, vous disposerez d'assez de temps pour découvrir la plupart des sites incontournables. Pour les deux premières semaines, inspirez-vous des itinéraires précédentes, et réservez la dernière semaine pour visitez le parc national d'Andasibe-Mantadia et sa forêt peuplé de lémuriens avant de pousser jusqu'à Tamatave et de terminer votre périple à l'île Sainte-Marie.


Que voir à Madagascar : les incontournables

L'île Rouge ou la Grande île, est connue pour ses magnifiques sites naturels et pour ses nombreux parcs nationaux. Parmi les sites incontournables figurent l'Allée des Baobabs qui tire son nom l'alignement majestueux des baobabs. On peut citer également le Parc national Andasibe-Mantadia où l'on peut admirer le plus grand lémurien de Madagascar, dans son milieu naturel, le Parc national de l'Isalo caractérisé par un immense massif de grès érodé et de canyons profonds, ou encore le Parc national des Tsingy de Bemaraha, célèbre pour ses formations karstiques en forme d'aiguilles aux couleurs jaune, ocre, rose et rouge, inscrit au patrimoine de l'Unesco.

Pour les passionnées de séjour balnéaire, en sus des sites d'Anakao et d'Ifaty sur la côte ouest, on peut ajouter les îles de l'archipel de Nosy-Be au nord-ouest ainsi que Sainte-Marie et Île aux Nattes sur la côte-Est, au large de Tamatave.

Pour les férus d'histoire et de découverte culturelle, il ne faut pas manquer Diégo-Suarez (Antsiranana) pour ses bâtisses coloniales, Tananarive (Antananarivo) et ses petites maisons de briques rouges ou encore la ville d'Ambositra où admirer l'art Zafimaniry.

Et si vous aimez les randonnées et le trekking, pensez à découvrir la Côte de la Vanille qui est également le grenier à riz de Madagascar.


Circuits et voyages organisés à Madagascar

Prix à partir de, hors vols (sauf mention contraire). Voir le détail sur le site de l'annonceur.


La meilleure période pour voyager à Madagascar

Quand partir pour avoir un climat favorable ?

Madagascar est caractérisé par un climat de type tropical, avec deux saisons distinctes : la saison sèche qui coïncide avec la saison fraîche et la saison de pluie qui est également la saison chaude. D'avril à octobre, alors que les zones côtières bénéficient d'une atmosphère agréable, sauf sur la côte-est où la pluie continue de survenir à l'improviste, les hauts-plateaux (Tananarive, Antsirabe, Fianarantsoa) font face au froid, d'où la nécessité de prévoir une grosse laine. De novembre à mars, la chaleur est à son apogée sur l'ensemble du pays. Cela s'aggrave avec les orages qui surviennent dans l'après-midi ou durant la nuit.

De ce fait, la meilleure période pour découvrir l'ensemble de la Grande île se situe en août-septembre-octobre.

Alors, quand partir ? Vous pouvez visiter Madagascar toute l'année. Toutefois, en Octobre seulement, le climat est favorable partout à Madagascar.

Plus de détails sur notre page : Climat/Quand partir à Madagascar ?

Affluence touristique de Madagascar

  • Basse saison à Madagascar
    Les mois où l'affluence est la plus faible sont : Janvier, Février, Mars, Avril, Mai et Juin.
  • Haute saison à Madagascar
    La fréquentation de Madagascar est élevée en : Juillet, Août, Septembre, Octobre, Novembre et Décembre.
  • Très haute saison à Madagascar
    L'affluence touristique à Madagascar est à son maximum en : Août

Plus d'informations sur l'affluence et les prix : Meilleure période pour Madagascar


Votre budget voyage pour partir à Madagascar

En moyenne, le coût de la vie à Madagascar en 2018 est 45% moins important qu'en France. Vous gagnez donc en pouvoir d'achat en visitant ce pays ! :-)

Voici des exemples de budget à prévoir pour partir à Madagascar (budget quotidien sur place pour 2 personnes pendant 2 semaines hors billets d'avion) :

Backpacker :
petit budget

Budget quotidien :

  • 32 € pour 2
  • 4 € par personne
  • 1 € par personne
  • Activités gratuites

Budget total à prévoir :

574 €* (2244074 MGA)

Voyageur :
budget moyen

Budget quotidien :

  • 48 € pour 2
  • 8 € par personne
  • 7 € par personne
  • 4 € par personne

Budget total à prévoir :

1176 €* (4648714 MGA)

Touriste :
budget élevé

Budget quotidien :

  • 86 € pour 2
  • 11 € par personne
  • 19 € par personne
  • 8 € par personne

Budget total à prévoir :

2240 €* (8922116 MGA)

Calculez votre budget avec notre outil gratuit : Budget voyage et coût de la vie à Madagascar

Comparateurs : partez au meilleur prix à Madagascar

Rechercher un vol vers Madagascar :


Vous pourrez modifier les options (nombre d'adultes et d'enfants, escales, classe...) à l'étape suivante.

Recherchez votre location de vacances sur plus de 250 sites en même temps dont :
abritel homeholidays booking.com tripadvisor


Vous pourrez modifier les options (nombre de chambre, animaux, type d'hébergement, équipements, emplacement...) à l'étape suivante.

Checklist : Quoi emporter pour votre voyage ?

Il est important de tenir compte de votre itinéraire et de la saison choisie pour un voyage à Madagascar afin de bien choisir les vêtements adaptés aux différents climats de l'île.

Quelle que soit la saison, il est important de prévoir une trousse à pharmacie avec les médicaments nécessaires pour traiter les petits malaises et les petites blessures.

Si vous comptez visiter les Hautes-Terres en hiver, mieux vaut prévoir des vêtements en lainage ou en polaire ainsi que des gros pulls qui tiennent au chaud. Mais si vous planifiez un séjour balnéaire, que ce soit dans le nord, l'est, l'ouest ou encore le sud de l'île, privilégiez les habits légers permettant de se sentir à l'aise, malgré la chaleur. À cela s'ajoutent les chaussures adaptées à vos activités ; des tongs pour les plages et des chaussures de marche pour les randonnées. C'est inutile de s'encombrer de chapeau car vous pouvez en acheter, à des prix dérisoires une fois sur place.

En été, en sus des vêtements légers que vous pouvez emporter sur les côtes, ayez à portée de main un parapluie ou un vêtement imperméable. Même si les averses ne durent que quelques dizaines de minutes, c'est largement suffisant pour vous tremper de la tête aux pieds.


Que ramener de Madagascar ?

Artisanat Sur tout le territoire, les artisans malgaches rivalisent de créativité pour fabriquer de magnifiques objets décoratifs et fonctionnels comme la vannerie (panier, nattes, chemin de table, etc.), la broderie (nappe de table, drap de lit, etc.), les objets en bois précieux sculptés ou les objets en corne de zébu, en cuir ou encore en peaux de crocodile. Ceux qui passent par Ambalavao peuvent rapporter du Papier Antemoro, papier artisanal fabriqué selon une technique apportée par les Arabes qui se sont établis sur la côte sud-est, chez les Antemoro.

Epices Incontournable à Madagascar, la vanille est un produit phare de l'île, mais il est également possible de ramener des épices de toutes sortes, allant du clou de girofle aux poivres vert, rouge et blanc, sans oublier le safran.

Bijoux et pierres précieuses Vous trouverez chez les bijoutiers Karana, des Malgaches d'origine indo-pakistanais, établis à Madagascar depuis plusieurs générations, de magnifiques bijoux en or ou en argent. De même, on y trouve toutes sortes de pierres précieuses ou semi-précieuses que vous pouvez ramener comme souvenirs de voyage.


Fêtes et principaux événements à Madagascar

En plus des fêtes religieuses comme Noël, Pâques et Pentecôte ou encore l'Assomption (le 15 août), on peut assister à d'autres événements culturels qui méritent le détour.

Le 26 Juin, Fête Nationale à Madagascar Chaque 26 juin, les Malgaches célèbrent avec ferveur la commémoration de l'indépendance de l'île, qui était une ancienne colonie de la France pendant des décennies (1896-1960).

Juillet, Festival des baleines à Sainte Marie Ce festival coïncide avec le passage des baleines à bosses qui viennent mettre bas à l'abri de la houle, dans les eaux séparant l'île Sainte-Marie de la Grande île.

Octobre, Madajazzcar à Antananarivo Cette festivité qui met à l'honneur le jazz permet de connaitre les grands de ce genre de musique.

Articles sur notre blog à propos de Madagascar :