Guide de voyage du Panama entre traditions et modernité

Pourquoi partir voyager au Panama ?

Le Panama, célèbre à cause du Canal qui porte son nom, est un petit pays situé sur l'isthme reliant les deux Amériques. Bien sûr, il y a le Panama City et le Panama à la nature généreuse. Les deux visages du pays se découvrent à travers leurs attraits touristiques.

Panama City, ville moderne animée et vivante, est un carrefour, un passage obligé des marins du monde entier, mais c'est aussi une destination parfaite pour les touristes d'affaires, en quête de marchandises de qualité au prix imbattable. La ville a gardé de ses occupants américains, une effervescence qui se reflète à travers sa vie nocturne.

Le Panama est aussi une nature, généreuse et diverse : des forêts denses pour le plaisir des amateurs de découverte et d'observation de vie sauvage, des plages pour la baignade et le farniente, de belles vagues qui feront le bonheur des amateurs de sensations fortes. Il existe, au Panama, des spots de surf qui commencent à avoir de la notoriété.


Panama : photos de voyages


Que faire au Panama ?

Plages et baignade
Avec l’océan Pacifique à l’Ouest et la mer des caraïbes à l’Est, les plages (surf ou baignade) rivalisent de beauté les unes aux autres.

Paysages et nature
Des parcs nationaux, de forêts verdoyantes, des plages au sable fin, l’archipel de San Blas dans le golf de San Blas, donnent un aperçu sur la diversité et la beauté des paysages panaméens.

Visite, Musée et Patrimoine
Le célèbre Canal de Panama et le site historique de Portobelo sont des sites incontournables pour les visiteurs de Panama.

Sport
Si les surfeurs sont ravis de la qualité des rouleaux de la presqu’île d’Azuero, les amateurs de randonnée, de plongée et de pêche en haute mer n’auront rien à leur envier.

Adapté aux familles
Les infrastructures hôtelières proposent des activités et des parcours à découvrir en famille.

Artisanat et achats
La détaxation sur les marchandises diverses, fait de Panama une destination parfaite pour le tourisme d’affaires mais aussi pour les touristes qui sont certainement intéressés par les objets artisanaux de toutes sortes.

Gastronomie
À peine différent de la cuisine des pays latino-américains, le plat de base est le riz aux haricots, servi avec du poisson ou de la viande (surtout celle du poulet), ce qui fait du Sancocho (un ragout de poulets aux légumes et aux épices) un plat national.

Vie nocturne
Portant l’empreinte américaine, la vie nocturne à Panama City est très animée. Avec beaucoup de diversités pour satisfaire tous les besoins.


Conseils pour préparer son voyage au Panama

Transports.

Pour se rendre au Panama en avion, on peut prendre l'un des vols direct qui partent des pays d'Amérique latine et d'Amérique du nord. La plupart des vols atterrissent à l'aéroport international de Tocumen, situé à quelques vingtaines de kilomètres de Panama City.

Pour aller au Panama en voiture, on peut passer par l'un des trois postes-frontières avec le Costa Rica, mais le plus fréquenté est celui de Paso Canoas. On peut alors voyager en bus jusqu'à la frontière, puis prendre un autre bus, une fois à l'autre côté de la frontière.

Il est possible de se rendre au Panama en bateau, grâce aux nombreuses croisières qui transitent par le Canal de Panama. On peut alors partir de la cote-ouest des États-Unis (Los Angeles) ou du Costa Rica, ou de la côte-est des États-Unis (Miami).

Comme il n'existe pas de réseau ferroviaire entre le Panama et ses voisins, on ne peut pas aller au Panama en train.

Se déplacer sur le territoire panaméen est relativement pratique. On peut longer le Canal de Panama en prenant le train touristique qui relie Panama City à Colón. Des bus permettent de rejoindre les villes et les villages panaméens à moindre coût. Si les « diablos rojos », ces transports publics genre bus scolaire américain richement bariolé sont pittoresques, ils sont déconseillés à cause des normes de sécurité pas toujours au rendez-vous. Préférez à leur place les bus modernes, à la fois confortables et plus sûrs.

Ceux qui souhaitent avoir plus de liberté de mouvement peuvent conduire des voitures de location, à condition d'être familiarisés avec les routes panaméennes, assez dangereuses.

Pour aller d'île en île, le moyen de transport le plus pratique reste le bateau, géré par des petites agences locales, vu qu'il n'existe pas de liaison par ferry au Panama.

Certaines villes comme Boca Del Toro, David, Chiriqui, sont régulièrement desservies par des liaisons aériennes domestiques.

Santé.

Avec des conditions sanitaires plutôt satisfaisantes, il n'y a pas de risque sanitaire au Panama. L'eau du robinet est potable dans les grandes villes comme Panama, Colón et David, mais dans les campagnes, il est préférable de ne boire que de l'eau en bouteille.

À cause de la chaleur, les aliments se dégradent rapidement, c'est pourquoi, il est important de respecter les règles d'hygiène relatives à leur conservation et ne pas hésiter à s'en débarrasser en cas de doute sur leur fraîcheur.

Sachez que le paludisme sévit dans certaines zones, comme celle du Darien, frontalière avec la Colombie. C'est pourquoi, le traitement préventif contre cette maladie est fortement conseillé.

Hébergements.

Le Panama propose à ses visiteurs tout un panel d'offres d'hébergement, de façon à ce qu'il y ait une offre adéquate à tous les budgets.

Il existe tout type d'hôtels, allant des hôtels de tailles modestes, à prix moyen aux complexes hôteliers, renommés pour les offres all inclusives et qui se comptent nombreux sur la côte Pacifique. Nichés dans un cadre de nature luxuriante, les écolodges sont parfaits pour s'immerger au cœur de la nature et pour observer des animaux dans leur milieu naturel.

Sur les îles, les voyageurs peuvent se loger dans des cabanas, une sorte de bungalows plus ou moins luxueux tandis que les jeunes bourlingueurs peuvent se loger à petit prix, dans les auberges de jeunesse.

Compte tenu du fait que le confort peut varier d'un hôtel à l'autre, il est préférable de visiter les lieux avant de s'engager.

Dangers.

Panama est une destination relativement sûre du moment qu'on ne s'écarte pas des sentiers battus. En effet, certains quartiers malfamés de la vielle ville de Panama City sont à éviter. Évitez les balades à pied dans ces quartiers et éviter de faire étalage de votre richesse et de vos dollars, dans les rues et même dans les sites touristiques. Des villes, à l'instar de Colón, sont réputées pour le taux de criminalité assez élevé alors autant que faire se peut, passez votre chemin. Il en est de même pour la province du Darién, du fait de sa proximité avec la Colombie, elle est le fief des paramilitaires, des guérilleros et des trafiquants de stupéfiants. C'est pourquoi, il est fortement déconseillé de s'y rendre.

Culture.

Situé sur l'isthme qui relie l'Amérique centrale à l'Amérique du sud, le Panama est connu dans le monde par son Canal qui permet de passer de l'océan Atlantique à l'océan Pacifique, et vice versa, sans avoir à faire le tour du continent américain. Le pays s'est retrouvé de nouveau sous les feux des projecteurs, suite à la publication du « Panama papers ». On le connaît également à travers le chapeau qui porte son nom, le fameux panama en fibre végétale, synonyme d'élégance décontractée mais qui est en réalité d'origine équatorienne. Il s'agit d'une terre de contraste où les gratte-ciels côtoient les bâtiments de style colonial et multiculturel et où se trouvent plusieurs ethnies de peuples indigènes.


Idées d'itinéraires au Panama

Une semaine au Panama : Panama City et les environs

Si vous ne disposez que d'une semaine pour découvrir le Panama, consacrez l'essentiel de votre temps à la visite de Panama City en prenant soin de respecter les mesures de sécurité lors de la visite des ruines de Tocumen (J1-J2), Prenez ensuite le temps de découvrir le Canal de Panama, à travers les écluses de Miraflores et le parc de Soborania (J3-J4), avant de continuer sur la Côte Atlantique. Des destinations comme la ville de Portobelo, le fort de San Lorenzo et les plages paisibles de Isla Grande dans les Caraïbes valent le détour (J5 à J7). Vous pouvez pendre le train pour revenir sur Panama City.

Deux semaines au Panama : de Panama City à Bocas del Toro

Consacrez deux jours à la visite de Panama City (J1-J2), puis à la découverte du Canal de Panama, notamment des écluses de Miraflores et du lac Gatún (J3-J5). Ensuite, pensez à faire un détour à Chiriqui, pour découvrir la région de Boquete et ses plantations de café (J6-J7) ou pour faire une randonnée sur le volcan de Baru dans le Parc de La Amistad (J8-J9), avant de terminer en beauté votre escapade d'une semaine dans l'archipel de Bocas del Toro où vous pourrez profiter de ses belles plages et observer des animaux dans leur milieu naturel (J10 à J14).

Trois semaines au Panama : le grand tour

Un séjour de trois semaines vous permettra de découvrir les destinations incontournables au Panama. Vous pouvez vous inspirer de l'itinéraire de deux semaines (précédent) pour découvrir Panama City, le Canal de Panama, la côte Atlantique et l'archipel de San Blas, la région de Chiriqui, Boquete et ses plantations de café ainsi que le Parc national de La Amistad (J1-J14). Ceux qui ont l'âme aventurière peuvent consacrer la dernière semaine à la découverte du Parc national de Darién, admirer sa diversité écologique et faire la découverte de la comarca Emberá-Wounaan ainsi que réaliser une escapade à l'île de Coiba (J1 à J7).


Que voir au Panama : les incontournables

Alliant les belles plages de sable et les sites naturels, le Panama est à la fois une destination nature et une destination de vacances au soleil, qui plaira aux passionnés de découvertes culturelles.

Pour les amateurs d'escapade citadine, la visite de Panama City est une activité incontournable. Elle permet de découvrir le vieux quartier de San Felipe et ses beaux bâtiments coloniaux décrépis, les églises anciennes et les musées relatifs à l'histoire du pays et à la construction du Canal de Panama. À ne pas manquer : les ruines de Panama la Vieja, la vieille ville fondée par Pedro Arias d'Avila en 1519. La ville de Portobelo, qui brillait de toute sa splendeur à l'époque coloniale, compte également de nombreux vestiges historiques.

À ne pas manquer le Canal de Panama, véritable prouesse des ingénieurs, est une voie maritime qui traverse la forêt vierge afin de relier les deux océans Atlantique et Pacifique.

Pour les amoureux de la nature, les parcs nationaux, à l'instar du Chagres National Park, La Amistad ou encore celui de Sobreranía sont des destinations qui permettent de renouer avec la nature.

Si vous êtes de ceux qui aiment s'adonner au farniente, à la baignade et à la plongée sous-marine, alors les sites comme l'île de Taboga, l'archipel de San Blas ou encore l'archipel de Bocas del Toro sont des destinations incontournables.


Circuits et voyages organisés au Panama

Prix à partir de, hors vols (sauf mention contraire). Voir le détail sur le site de l'annonceur.


La meilleure période pour voyager au Panama

Quand partir pour avoir un climat favorable ?

De par sa situation géographique, à proximité de l'équateur, le Panama est caractérisé par un climat tropical, à la fois humide et chaud. Mais à cause de la chaîne montagneuse qui traverse le pays, les conditions climatiques varient légèrement d'une localité à l'autre. Le littoral de la mer des Caraïbes, chaud tout au long de l'année, connaît deux saisons bien distinctes : la saison sèche, de la mi-décembre à la mi-avril. Dans les zones montagneuses, le climat est plus tempéré et les températures peuvent s'avérer douces, voire fraîche, pendant la saison sèche. La côte du Pacifique est caractérisée par des étés particulièrement chauds, qui coïncident aux saisons humides très accentuées, mais le reste de l'année, le temps est clément.

Ainsi, le moment propice pour se rendre au Panama reste la saison sèche.

Alors, quand partir ? Les meilleurs mois pour partir au Panama sont : Janvier, Février, Mars, Avril et Décembre.

Plus de détails sur notre page : Climat/Quand partir au Panama ?

Affluence touristique du Panama

  • Basse saison au Panama
    Les mois où l'affluence est la plus faible sont : Mars, Avril, Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre et Octobre.
  • Haute saison au Panama
    La fréquentation du Panama est élevée en : Janvier, Février, Novembre et Décembre.
  • Très haute saison au Panama
    L'affluence touristique au Panama est à son maximum en : Décembre

Plus d'informations sur l'affluence et les prix : Meilleure période pour le Panama


Votre budget voyage pour partir au Panama

En moyenne, le coût de la vie au Panama en 2018 est 22% moins important qu'en France. Vous gagnez donc en pouvoir d'achat en visitant ce pays ! :-)

Voici des exemples de budget à prévoir pour partir au Panama (budget quotidien sur place pour 2 personnes pendant 2 semaines hors billets d'avion) :

Backpacker :
petit budget

Budget quotidien :

  • 36 € pour 2
  • 10 € par personne
  • 2 € par personne
  • Activités gratuites

Budget total à prévoir :

812 €* (910 PAB)

Voyageur :
budget moyen

Budget quotidien :

  • 85 € pour 2
  • 20 € par personne
  • 10 € par personne
  • 6 € par personne

Budget total à prévoir :

2142 €* (2422 PAB)

Touriste :
budget élevé

Budget quotidien :

  • 121 € pour 2
  • 32 € par personne
  • 27 € par personne
  • 11 € par personne

Budget total à prévoir :

3626 €* (4102 PAB)

Calculez votre budget avec notre outil gratuit : Budget voyage et coût de la vie au Panama

Comparateurs : partez au meilleur prix au Panama

Rechercher un vol vers le Panama :


Vous pourrez modifier les options (nombre d'adultes et d'enfants, escales, classe...) à l'étape suivante.

Recherchez votre location de vacances sur plus de 250 sites en même temps dont :
abritel homeholidays booking.com tripadvisor


Vous pourrez modifier les options (nombre de chambre, animaux, type d'hébergement, équipements, emplacement...) à l'étape suivante.

Checklist : Quoi emporter pour votre voyage ?

Comme le climat de Panama sur les côtes est chaud, mieux vaut privilégier les vêtements légers, en fibre naturelle comme le coton ou le lin, pour pouvoir remédier au problème de transpiration. Emportez également la panoplie complète pour des journées à la plage : maillot de bain, chapeau à large bord, lunettes de soleil, bouteille d'eau et crème solaire.

Pour une escapade dans les montagnes, ayez à portée de main un pull léger au cas où les températures se rafraîchiraient le soir. Et pour des randonnées au cœur des forêts tropicales, prévoyez des vêtements imperméables qui sèchent vite, des crèmes répulsives, des chaussures confortables qui protègent contre les piqûres d'insectes.

Et bien sûr, ayez sur vous vos papiers essentiels : pièce d'identité, passeport, visa (si elle est exigée), billets d'avion aller-retour, carte bancaire et argent liquide.


Que ramener du Panama ?

Artisanat la visite des villages amérindiens constitue une belle occasion de ramener des objets souvenirs : vannerie, sculptures en bois de cocobolo. Les Wounaan, des fines sculptures réalisées avec des graines de tagua et qui reprennent des thèmes animaliers ou mythologiques, sont représentatifs de Panama.

Chapeaux Meme si le panama porte le nom du pays, il s'agit d'un chapeau en fibre naturelle originaire de l'équateur. Le sombrero pintado, réalisé en fibre de palmier est plus représentatif du Panama.

Textile Un voyage au Panama est une occasion de ramener du mola, une des pièces traditionnelles du costume des femmes Tulé ou Kuna.


Fêtes et principaux événements au Panama

De nombreuses fêtes, alliant les fêtes religieuses et les fêtes païennes rythment la vie culturelle du Panama, tout au long de l'année. Certains, plus que d'autres sont des événements incontournables de l'agenda culturel du pays. C'est le cas du Panama jazz festival qui se déroule à Panama City en janvier, du fameux carnaval de Panama qui a lieu en février. Ce carnaval est réputé pour ses spectacles légendaires et la tradition des culecos qui consistent à arroser le public de l'eau des camions citernes au rythme de musique entrainante. À ne pas rater également : la fête à Las Tablas de la Pollera, la robe traditionnelle du Panama qui a lieu chaque année en juillet.