Tout sur Hoi An, une ville incontournable au Vietnam

Si vous traversez le Vietnam, il y a une ville qu’il ne faut absolument pas manquer, c’est la ville de Hoi An.

Hoi An a un passé culturel, architectural et gastronomique particulièrement intéressant.

Hoi An, la coloniale

Ce qui frappe en premier dans cette ville, c’est l’architecture qui rappelle davantage l’Europe que l’Asie! En effet, cette ville est une ancienne colonie française, on est donc un peu moins dépaysé que dans le reste du pays, mais on reste enchanté.

La France n’est pas le seul pays ayant influencé l’architecture de la ville, Hoi An a été un des plus grands ports d’Asie du XVIIème au XIXème siècle, et a vu s’installer des marchands hollandais, portugais, et de toute l’Asie.

>> A lire : Climat : Quand partir à Hoi An ?

Hoi An, la calme et culturelle

Hoi An est une ville a l’apparence très calme. On est loin de la trépidante Ho Chi Minh City ou de la grouillante Hanoï. C’est un plaisir de déambuler dans ses petites ruelles.

Hoi an la nuit

Hoi an la nuit

Il est possible d’acheter des tickets par carnet de 5 pour visiter les musées, cours, temples, et anciennes maisons. En parlant de l’intérêt de ces bâtiments, il est assez inégal : avec le même ticket on peut visiter un temple avec quelques jardins et statues sympathiques, mais on peut également tomber sur une petite maison moins intéressante qui sert simplement de hall d’entrée pour un magasin de bibelots.

La ville offre d’autres attractions, comme par exemple le fameux pont couvert japonais, qui relie les quartiers japonais et chinois.

Hoi An, la touristique

Hoi An est une ville très touristique, et ça se voit. Les rues sont remplies de boutiques diverses, on peut y acheter divers objets décoratifs plutôt sympathiques (mais pas forcément économiques), des vêtements sur mesure, des photos, et même des livres de toutes langues.

Je me suis d’ailleurs fait tailler un pantalon dans une de ces boutiques, pour une somme assez modique (environ 15€). J’ai pu récupérer mon pantalon au bout de deux jours seulement.

Je recommande fortement ce type de prestation aux touristes et aux expatriés : il est difficile de trouver des vêtements « taille occidentale » dans les magasins de vêtements ordinaires. Par exemple, dans une boutique à Hanoi, la vendeuse a du déshabiller le mannequin pour trouver un jean à ma taille!

Hoi An, la gourmande

Impossible de vous parler de Hoi An sans parler des restaurants exceptionnels qui s’y trouvent!

Comme recommandé par le guide du Routard, je suis allé manger un Cao lau (spécialité de la ville à base de grosses  nouilles de blé) au restaurant Wan Lu le premier jour…et j’y suis retourné!

J’ai également suivi des cours de cuisine vietnamienne au restaurant Morning Glory, une super expérience que je présenterais plus en détail dans un futur article!

>> A lire : Climat : Quand partir au Vietnam ?