Les animaux à voir aux chutes d’Iguazú : des espèces uniques au monde !

Les spectaculaires chutes d’Iguazú sont les principales attractions touristiques dans la région de Misiones, dans le nord-est de l’Argentine. Mais savez-vous qu’en sus de leur beauté naturelle, les grandioses chutes d’Iguazú abritent également de nombreux animaux uniques en leur genre. Et si vous alliez à leur rencontre ?


L’essentiel à savoir avant de partir explorer les chutes d’Iguazú ?

À cheval entre le Brésil et l’Argentine, les chutes d’Iguazú figurent parmi les sites naturels les plus visités en Argentine. Et pour cause, les eaux de la rivière Iguazú, se jetant depuis des falaises de 80 m de hauteur, sur une longueur de plus de 2 700 m, forment un spectacle naturel grandiose. La cataracte, en se déployant en demi-cercle, contribue encore plus à la beauté du site. À cela s’ajoute la forêt subtropicale humide, luxuriante et verdoyante qui abrite une faune typique de la région, tels que les tapirs, fourmiliers géants, singes hurleurs, ocelots, jaguars et caïmans.

Le climat est favorable toute l’année pour visiter les chutes d’Iguazú, cependant la période allant du mois de mai au mois de septembre est idéale.

Un parc national d’une valeur exceptionnelle

Le Parc national de l’Iguazú (se trouvant sur le territoire argentin) et son homologue brésilien, le Parc national d’Iguaçu, sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, respectivement en 1984 et en 1986, à cause de leur valeur exceptionnelle.

Les chutes d’Iguazú sont un véritable sanctuaire pour les animaux menacés d’extinction, derniers survivants de la forêt atlantique.
À cheval entre le Brésil et l’Argentine, les chutes d’Iguazú forment un spectacle naturel grandiose.

Selon les scientifiques, les environs des chutes d’Iguazú constituent une vestige de forêt atlantique; elle renfermerait 2 000 espèces de plantes dont 80 espèces d’arbres tels que le Palo rosa (Aspidosperma polyneuron), un arbre à croissance rapide et pouvant attendre 40 m de haut ; le laurel negro (Nectandra megapotamica) ou encore les palmitos (Euterpe edulis). Quant aux plantes épiphytes (des plantes parasites), aux orchidées et autres plantes podostemaceae (famille de plantes dicotylédones), ils poussent en profusion dans les environs immédiats des cataractes, profitant des brumes constantes.

Compte tenu de la valeur exceptionnelle de ce parc, aussi bien du côté argentin que du côté brésilien, la préservation de ce petit bout de paradis doit être au cœur des préoccupations des visiteurs.


Quels animaux allez-vous rencontrer aux chutes d’Iguazú ?

Le parc national d’Iguazú est un véritable sanctuaire pour les animaux rares, vous y trouverez toutes sortes d’animaux allant des mammifères aux reptiles, en passant par les oiseaux.

Les mammifères des chutes d’Iguazú

Parmi les animaux présents dans les environs des chutes d’Iguazú, on trouve pas moins de 80 espèces de mammifères. Certaines de ces espèces sont menacées d’extinction. Voici ceux que vous ne devriez pas manquer.

Les prédateurs du parc national d’Iguazú

  • Le jaguar

Le jaguar (Panthera onca) présent dans le parc d’Iguazú et dans d’autres régions du nord-est argentin est une espèce protégée. Ce grand félin de la famille des Felidae est un animal fascinant, avec ses superbes fourrures tachetées. Rappelez-vous cependant que c’est un chasseur redoutable et qu’il vaut mieux l’éviter.

  • Le puma

Autre animal redoutable présent dans les environs des chutes d’Iguazú : le Puma concolor cabrerae. Il s’agit d’une sous-espèce de puma, endémique de la région du nord-est d’Argentine.  Comme pour le Jaguar, il vaut mieux l’éviter.

  • L’Ocelot

À ne pas confondre avec un gros chat, malgré son apparence, l’ocelot est un félin sauvage que vous pourrez rencontrer dans le parc d’Iguazú. Il est facilement reconnaissable à sa fourrure, dotée d’ocelles allongés horizontalement sur les flancs.

  • Le Margay ou Leopardus wiedii

Le margay, appelé aussi chat-tigre, est un chat sauvage qui ressemble à s’y méprendre à l’Ocelot. Sauf que le Margay est plutôt petit. De plus, les ocelles de ce félin rappellent ceux du léopard, d’où son nom scientifique de Leopardus wiedii.

  • Le Renard des savanes

Le renard des savanes (Cerdocyon thous), ou renard crabier, est un mammifère de la famille des canidés. Vous pourrez rencontrer quelques animaux de cette espèce dans la forêt avoisinant les chutes d’Iguazú.

Les non prédateurs du parc national d’Iguazú

  • Le Tapir du Brésil

Le tapir du Brésil, reconnaissable à son pelage brun foncé au niveau du corps, mais légèrement plus clair sur la tête est un animal assez grand. Comme il aime fréquenter les marais et les points d’eau, vous avez de grande chance de l’observer dans le parc national d’Iguazú.

  • Le capybara

Le capybara (Hydrochoerus hydrochaeris), mammifère originaire d’Amérique du Sud est le plus gros rongeur au monde. .il aime vivre en famille et fréquenter les marais et les points d’eau. Vous ne pourrez pas le rater lors de votre visite du parc d’Iguazú.

  • Le coati (Nasua nasua)

Vos trouverez également au parc d’Iguazú un grand nombre de coatis, animal à longue queue annelée qui les font ressembler au raton laveur.

  • Le fourmilier à collier (tamandua tetradactyla)

L’espèce Tamandua tetradactyla, appelée Fourmilier à collier, est un animal intriguant, avec sa langue allongée, qu’il utilise dans les endroits les plus difficiles d’accès pour extraire sa nourriture. Il est relativement petit comparé au tamanoir.

Le tamanoir ou grand fourmilier ou fourmilier géant fait partie des animaux présents aux environs des chutes d’Iguazú.
Le fourmilier géant est classé comme vulnérable par l’Union internationale pour la conservation de la nature.
  • Le grand fourmilier ou tamanoir (Myrmecophaga tridactyla)

Comme son nom l’indique, le tamanoir, connu sous le nom de grand fourmilier ou fourmilier géant est plutôt grand. C’est pourquoi, il est facile de le différencier du fourmilier à collier.

  • Sapajou noir (Cebus nigritus)

Le Sapajou noir (Cebus nigritus), est une espèce de primate, plutôt petit, puisqu’il pèse autour de 2.2 kg à l’âge adulte. Le parc national d’Iguazú figure parmi les rares endroits où vous pourrez admirer cette espèce menacée, dans son habitat naturel.

  • Le singe hurleur

Avec de la chance, vous pourrez apercevoir le singe hurleur noir (Alouatta carayá), l’animal le plus bruyant du monde, avec un cri qui peut être entendu jusqu’à 4,8 km.

Les reptiles des chutes d’Iguazú

La forêt atlantique d’Iguazú est également l’habitat d’un grand nombre de reptiles. Vous pourrez alors y découvrir différentes espèces, incluant les serpents, les lézards, les caïmans et les tortues.

  • Le Serpent corail (Micrurus frontalis)

Le serpent corail présent dans le parc national d’Iguazú appartient à l’espèce micrurus frontalis. Comme c’est un serpent venimeux, parmi les plus venimeux au monde, il vaut mieux l’éviter.

  • La Tortue charbonnière à pattes rouges (Chelonoidis carbonaria)

Il s’agit d’une espèce de tortue terrestre, facilement reconnaissable à sa carapace noire, plutôt allongée et haute. Les écailles rouges sur la tête et les pattes sont également des signes distinctifs de cette espèce de tortue.

  • Le Phrynops hilarii 

Le Phrynops hilarii est une tortue d’eau, caractérisée par une carapace plate et une tête assez pointue. Elle est nommée ainsi en l’honneur d’Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, zoologiste français du XIXème siècle.

  • Le Tégu noir et blanc (Tupinambis Merianae)

Appelé aussi Tégu d’Argentine, le Tégu noir et blanc appartient à l’espèce des sauriens. C’est un animal assez grand, pouvant mesurer jusqu’à 145 cm pour un poids avoisinant les 10 kg.

  • Le Caïman à museau large (Caiman latirostris)

Les caïmans font partie des animaux à découvrir dans le parc national d’Iguazú. L’espèce Caïman latirostris ou caïman à museau large ou jacaré est une espèce utile, puisqu’il contribue à la dissémination de certaines espèces végétale et se nourrit entre autre de piranhas.

Les oiseaux des chutes d’Iguazú

Le parc national d’Iguazú est le paradis des ornithologues, amateurs ou professionnels. Ils y découvriront pas moins de 450 espèces d’oiseaux. Parmi les espèces qui se trouvent dans le parc, on peut citer les martinets à tête grise (Cypseloides senex), emblème du parc, les toucans reconnaissables à leur bec colorés, les espèces de perroquets dont le grand Ara rouge, et bien d’autres encore. Certains animaux évoluent en toute liberté, dans leur habitat naturel tandis que d’autres vivent en captivité.

Les papillons et autres insectes

Les passionnés de papillons trouveront également leur bonheur aux environs des chutes d’Iguazú. Ces insectes ailés se déclinent dans toutes les couleurs : rouge, jaune, bleu, noir et blanc, orange et jaune, violet et marron, des bariolés, des tachetés…Certaines espèces de papillons sont endémiques des chutes d’Iguazú. C’est le cas du papillon 88, nommé ainsi à cause des dessins sur ses ailes qui ressemblent au chiffre 88.

Le papillon 88, nommé ainsi à cause des dessins sur ses ailes qui ressemblent au chiffre 88 sont endémiques des chutes d’Iguazú.
Faites connaissance avec le papillon 88, espèce endémique aux chutes d’Iguazú.

Il ne s’agit ici que d’un aperçu des animaux que vous pourrez découvrir aux chutes d’Iguazú. Si vous êtes chanceux, vous pourrez en apercevoir d’autres. Quoi qu’il en soit, rappelez-vous que les chutes d’Iguazú constituent un endroit unique, que vous devez respecter.

Publié le 14 mai 2020 | Auteur : Roseline


Recommandé pour vous :


Laisser un commentaire

Ces articles pourraient également vous intéresser