Mes conseils pour manger bien et pas cher en Thaïlande

La Thaïlande est une destination discount pour les touristes occidentaux. Discount vous avez dit ? Il y a quelques années peut-être mais aujourd’hui, même si le Siam reste un lieu de vacances relativement peu coûteux, la crise économique en Europe et l’augmentation du coût de la vie en Asie du Sud-Est ont considérablement changé la donne et les voyageurs en mode routard doivent se montrer de plus en plus regardant sur les dépenses pour ne pas exploser leur budget.

Il existe différents postes de dépense sur lesquels il est possible d’économiser, sans forcément sacrifier la qualité, à partir du moment où les bons choix sont faits. L’alimentation est l’un d’entre eux. Manger pour pas quelques euros par jour, en se faisant plaisir, est possible en Thaïlande à condition de prendre quelques bonnes habitudes.

1) Manger local

La première des règle si vous ne voulez pas exploser votre budget alimentation est de manger local. Vous êtes en Thaïlande, l’un des pays les plus réputés au monde pour sa cuisine traditionnelle, alors pourquoi diable allez-vous manger des spaghettis Carbonara au restaurant italien du quartier touristique de la ville siamoise où vous vous trouvez ?

Outre le fait que vous allez multiplier votre budget bouffe par 3 ou 4, manger occidental en Thaïlande est la garantie de ne rien découvrir du point de vue culinaire: une véritable idiotie quand on sait que vous avez payé votre billet d’avion pour vous rendre à l’autre monde en moyenne 1000 euros.

La cuisine thaïlandaise offre une grande variété de plats et l’excuse qui consiste à dire « Ouais mais j’aime pas manger asiatique » n’est pas recevable au Pays du Sourire. Si vous ne savez pas quoi commander parce que vous n’avez la moindre idée de ce qui pourrait vous plaire, soyez proactif: rendez-vous sur le net pour une découverte express des principaux plats siamois et de leurs ingrédients.

Khao_phat_kraphao_mu

2) Pas de restaurant de chaîne

Ce second point rejoint le premier. En Thaïlande, évitez les restaurants de chaine et autres fast foods. Outre le fait qu’il est de notoriété publique que leurs produits sont de piètre qualité voire nocifs, ce type de restauration affiche souvent des prix totalement délirants dans une atmosphère aseptisée et sans charme ( parfois en présence de clowns américains bouffeurs de junk food en salopette jaune).

Ce qui est valable pour les chaines occidentales est valable pour les chaines asiatiques qui, elles aussi, affichent des tarifs élevés pour des portions parfois riquiqui – la palme en la matière est probablement détenue par les restaurants de chaine japonais.

3) Choisir les buffets à volonté

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler de la Mukata ? On l’appelle aussi le barbecue thaï – à tord d’ailleurs puisque cela ressemble bien plus à une pierrade. La Mukata est généralement proposée dans des restaurants thaïlandais construits sur le modèle économique des buffets à volonté. En gros, vous payez un prix fixe pour accéder au buffet – plus le prix de vos boissons – puis vous pouvez manger tout ce que vous souhaitez jusqu’à vous en faire péter le bide.

Vraiment un bon plan, puisque les aliments proposés sont très variés allant de morceaux de bœuf, poulet ou porc pré-découpés jusqu’aux crevettes et poissons en passant par divers spécialités, sauces locales, fruits, etc… L’idée est bien évidemment d’arriver sur place le ventre vide après une bonne grosse journée de plage agrémentée d’un petit sandwich: là je peux vous garantir que vous allez vous offrir le festin discount de votre vie !

thai-food

4) La street-food

En Thaïlande, on appelle street food la nourriture achetée auprès des marchands ambulants dans la rue. Ces derniers dispose généralement d’un petit stand – cuisine mobile, avec bonbonne de butane et accessoires divers, et mijotent de bons petits plats, souvent à emporter, aux passants qui le souhaitent.

Ce type de restauration ne coûte presque rien. En zone touristique, votre plat vous coûtera aux alentours de 1,50€ alors que dans le reste du pays c’est parfois pour moins de 1€ que vous pourrez vous restaurer. Vraiment génial pour minimiser son budget alimentation et, en plus, c’est vraiment super bon.

5) Boire de l’eau en mangeant

Boire de l’eau est également un bon réflexe durant vos repas en Thaïlande. Outre le fait que vous ferezbaisser votre note finale, c’est une habitude saine puisqu’elle vous permettra d’apprécier toutes les saveurs de votre plat tout en vous hydratant – ce qui est capital dans les pays tropicaux comme le Siam.

Oubliez donc les sodas qui sont des concentrés de produits chimiques divers et variés ainsi que la bière – réservez sa consommation pour les soirées – qui pourrait bien vous mettre dans un état d’ébriété involontaire une fois exposé au soleil.