On mange quoi au Mexique ?Tout sur la nourriture mexicaine

Par lucie Le 30/01/2020, dernière mise à jour le : 05/04/2021

De par la diversité de ses traditions, le Mexique est un pays à part. Et ce qui contribue encore plus à son originalité, c’est sa gastronomie ! La cuisine mexicaine s’exporte aujourd’hui dans le monde entier. Ou plutôt la cuisine tex-mex, d’inspiration mexicaine et texane. Oubliez le chili con carne souvent considéré comme un essentiel de la cuisine mexicaine, mais qui est en fait… américain ! La richesse culinaire du Mexique, c’est avant tout sa richesse culturelle et celle de ses régions. À base de tortillas, d’épices et de sauces dont seuls les Mexicains ont le secret, vos papilles vont voyager.

Alors, que mangerez-vous lors de votre voyage au Mexique ? Découvrez les plats incontournables de la cuisine mexicaine !

Les burritos et les fajitas

Commençons par mettre un terme aux idées reçues. Oui, on trouve des burritos au Mexique. Non, ce n’est pas vraiment un plat local.

Les burritos, ces tortillas farcies avec de la viande et des légumes, plus rarement du poisson, marinées dans des épices et du citron, sont surtout populaires de l’autre côté de la frontière, aux États-Unis. Prenant la forme de rouleaux de printemps, ils sont devenus très populaires en France aussi. Même constat avec les fajitas, qui ne sont pas ce qui se fait de plus mexicain. Si les ingrédients sont les mêmes que pour les burritos, la différence se trouve du côté de la présentation. En effet, les fajitas prennent plutôt la forme de sandwichs pliés en deux et non de tortillas enroulées sur elles-mêmes.

Les Tacos

Après les burritos, place aux tacos. Cette fois, il s’agit bien d’un plat 100 % mexicain ! À la différence près qu’ils sont généralement plus petits au Mexique qu’en Europe. Incontournables de la street food, les tacos sont rarement plus gros que la paume de la main. Il s’agit d’une tortilla chauffée, elle aussi remplie de viande ou de poisson ainsi que de haricots, de fromage et de guacamole.

Le guacamole

Le guacamole, justement. On le déguste souvent avec des nachos. Cet accompagnement se déguste avec un grand nombre de plats mexicains. C’est une préparation faite de purée d’avocat, de tomate, de coriandre, de piment et de jus de citron… et à laquelle il est décidément très difficile de résister !

Les Enchiladas

Le concept n’est pas très loin des fajitas. Mais l’idée est belle est bien mexicaine. Cette préparation à base de tortillas de maïs est recouverte d’une couche de sauce délicieuse et doit être frite au four avant d’être savourée.

Les Gorditas

Littéralement « petites grosses » en français. Le nom peut surprendre, mais le goût est tout simplement divin. Ces galettes relativement épaisses sont à rapprocher des tacos avec lesquels elles partagent les mêmes ingrédients. Mais soyez vigilant : les Mexicains ont tendance à forcer un peu sur la dose de piment. Et on parle ici de piment mexicain, auquel certains palais bien français ne sont pas habitués !

Le caldo pollo

Un peu de légumes et de fraîcheur pour supporter un peu le climat tropical du Mexique ? Place au caldo pollo, ou « bouillon de poulet » pour la traduction française. Comme son nom l’indique clairement, il s’agit d’une simple soupe de volailles et de légumes. Mais ce n’est pas parce que c’est simple dans l’idée et dans la recette que cela ne peut pas être succulent pour autant !

Souvent, le bouillon est servi avec une grosse tranche de viande. Contrairement aux soupes classiques que l’on peut trouver en Europe, cette spécialité mexicaine doit son originalité (encore une fois) à la présence d’épices qui relèvent le goût. Un véritable délice pour changer des tortillas !

Les tamales

Avant d’être un plat mexicain, les tamales étaient déjà très appréciés des Mayas. Cette papillote typique du Mexique est faite d’une combinaison de viande et de semoule de maïs. Le tout est délicatement enveloppé dans de feuilles de bananes sèches voire dans une feuille d’épi de maïs. Puis elles sont enroulées, ce qui leur donne cette forme si caractéristique de gros bonbons très appétissants. Si ce plat n’offre pas la plus grande richesse de saveurs comparées à d’autres recettes mexicaines, il a l’avantage d’être copieux. Idéal pour tenir au corps avant d’enchaîner avec une journée d’excursion !

Les chilaquiles

Autre plat typiquement mexicain à base de tortillas : les chilaquiles. Accompagnés d’une sauce spéciale, ils sont servis dans des tortillas avec de la crème fraîche, du fromage frais et des oignons. On trouve des chilaquiles rojos, verdes et de mole.

Le mole poblano

C’est une spécialité de la belle ville de Puebla, poblano étant l’adjectif lié à la ville. La légende raconte que la recette serait née dans le couvent de Santa Martha. En réalité, la spécialité existait déjà avant l’arrivée des colons.

Le mole, en gastronomie mexicaine, désigne une sauce typique à base de piment, de sésame, de cacahuète, de tomate, de tortilla et de chocolat voire de cacao. La recette du mole poblano est souvent servie sur des morceaux de poulet. Il existe un grand nombre de sauces moles en fonction de la région. Comme le tiramisu en Italie, on dit même que chaque famille a une recette différente !

Autre variante : le mole oaxaqueño, ou mole negro de Oaxaca. Cette fois, il s’agit d’un mélange de piments, de cacahuètes, de noix, d’oignons, de graines d’anis, de feuilles d’avocatier et de chocolat. Difficile de refuser !

Le pozole

Le pozole est un autre exemple de cuisine locale mexicaine. On trouve cette potée mexicaine notamment dans les États de Sinaloa, Nayarit, Sonora, Guanajuato et Jalisco pour la variante rouge. Il existe aussi un pozole blanc originaire de l’État de Guerrero.

Ici aussi, le maïs est un ingrédient central de la recette. On utilise plus précisément du maïs à gros grains connu sous le nom de cacahuazintle dans le pays. Pour la viande, il peut s’agit de poulet, de dinde ou de port. Traditionnellement, le pozole se déguste dans une assiette creuse avec des tortillas, de la coriandre, des radis, des oignons… et bien sûr du piment (avec modération) !

Et pour le dessert ?

Le dessert typique du Mexique s’appelle le « Tres Leches » ou gâteau au trois laits en français. Un délicieux petit gâteau qui baigne dans trois laits différents, d’où le nom : du lait entier, du lait concentré sucré et du lait concentré non sucré.

Restaurant dans le centre-ville de Monterrey au Mexique

Alors, que mangerez-vous lors de votre voyage au Mexique ? La cuisine mexicaine est riche en goût, en diversité et en originalité. Inutile de préciser que les Mexicains raffolent des épices et en particulier des piments. Un dernier petit conseil ? Si vous envisagez de partir au Mexique pour découvrir la gastronomie locale, assurez-vous de partir au meilleur moment. C’est-à-dire quand le climat s’y prête le mieux ! Nous vous invitons pour cela à consulter la fiche climatique du Mexique, très complète et détaillée ville par ville.

Un dernier petit truc ! Si vous souhaitez partir au Mexique pour profiter de sa gastronomie, partez lorsque le climat est le meilleur ; pour cela, filez voir notre fiche climatique du Mexique très complète et détaillée ville par ville.