Se ressourcer dans la région de Gifu, le cœur du Japon authentique !

Par Roseline Dernière mise à jour le 18/03/2022

Située au centre de l’île principale Honshu, la région de Gifu est l’endroit rêvé où aller au Japon pour faire un saut dans le temps et découvrir le Japon authentique. Elle est réputée pour ses villages traditionnels aux toits de chaume, sa nature luxuriante incluant les cerisiers en fleurs, les spectaculaires gorges de Tsukechi ainsi que d’autres richesses culturelles…

Gifu, destination incontournable pour découvrir le Japon d’une autre époque

La région de Gifu, une des rares préfectures enclavées du Japon, n’ayant pas d’accès direct à la mer, se trouve à moins de 400 km à l’ouest de Tokyo et à quelque 135 km au nord-est de Kyoto. De par sa situation géographique, au centre de l’île de Honshu, elle fut autrefois le théâtre de nombreuses batailles décisives dans l’histoire du Japon. Mais comme c’est une région montagneuse et plutôt enclavée, elle s’est retrouvée isolée du reste de l’île. C’est ainsi que des villages, à l’instar de Shirakawa-go, longtemps isolés du reste du Japon, ont pu préserver leurs caractères authentiques.

La région de Gifu qui se trouvait sur la route reliant autrefois Kyoto à Edo (l’actuel Tokyo) se démarque par sa richesse culturelle, ses patrimoines architecturaux, sa nature luxuriante et généreuse et aussi par les savoir-faire ancestraux des artisans. En effet, c’est dans la région de Gifu que se trouvent les plus beaux onsens (bain thermal japonais), Seki (ville célèbre pour sa fabrication de lames de couteaux et de sabre), le plus bel endroit pour admirer les cerisiers en fleur, et bien d’autres attraits touristiques. Voilà pourquoi, Gifu, une région enclavée du Japon est devenue l’une des plus touristiques.

Gifu, les sites incontournables selon ses envies

À la découverte de la richesse culturelle de Gifu et de ses environs

Les amateurs de découvertes culturelles se plairont à déambuler dans les rues et ruelles des villages traditionnels de la région de Gifu. Au Japon, le village de Shirakawa-go est un des rares endroits où l’on peut encore admirer les maisons à toit de chaume, reflets du Japon rural. De même, Nakatsugawa et ses alentours sont incontournables si vous souhaitez découvrir les édifices restaurés de Nakatsugawa datant de l’époque d’Edo (1603-1867), la ville relais de Magome, rappelant le Japon du XVIIe siècle.

À découvrir également, les magnifiques temples et châteaux tels que le château Sunomata d’Ogaki à Gifu ou encore les ruines du château de Naegi dans les environs de Nakatsugawa. Il en est de même du château de Gujo-Hachiman, l’une des forteresses les plus photogéniques du pays.

Si vous aimez l’art et l’artisanat, pensez à faire un tour dans la fabrique de couteaux et de lames de sabre comme les fameux katanas à Seki. Cette ville est le berceau de l’industrie coutelière. À ne pas rater non plus : le musée d’art Hiroshige à Ena, on l’on peut admirer de magnifiques collections d’estampes et d’œuvres d’art ukiyo-e de l’époque Edo.

Se ressourcer au cœur de la nature

La nature est indissociable de la région de Gifu au Japon. En effet, elle abrite quelques-uns des plus beaux sites pour admirer les cerisiers en fleur (sakura), entre autres le parc de Kamagatani, les berges de la rivière Shinsakai ou encore le parc Usuzumi.

Le relief vallonné de cette belle région se prête également aux randonnées. Les destinations les plus populaires sont les gorges de Tsukechi et le mont Ena. Il est également possible de faire de la spéléologie dans le plus grand réseau de grottes de la région de Gifu, au sud du centre ville de Gujo Hachiman.

Mais si vous êtes plutôt du genre prudent, vous pourrez aussi aller voir l’étang de Nemichi. Cet étang où se côtoient des centaines de nénuphars aux couleurs chatoyantes et les fameuses carpes japonaises est surnommé l’« étang de Monet », à cause de la ressemblance de cet étang aux toiles de ce grand peintre impressionniste français. Vous pourrez aussi assister à la pêche au cormoran sur la rivière Nagara, appelée ukai.

Skier ou se détendre au cœur d’un environnement d’une beauté exceptionnelle

Moins fréquentées que celles de Nagano et celles d’Hokkaido au nord du Japon, les stations de ski de Gifu sont de véritables paradis secrets des sports d’hiver. Les 35 stations de ski de la région offrent un large choix de domaines skiables. Il y a en pour tous les goûts et pour tous les niveaux.

De plus, il est possible de se ressourcer dans les onsens à proximité des pistes. En effet, la région de Gifu qui abrite quelques-uns des plus beaux onsens du Japon est la destination idéale pour profiter des bienfaits de ces sources d’eaux chaudes.

Découvrir des spécialités culinaires locales et ramener de beaux souvenirs

Savourer les spécialités culinaires locales

Et si, pour vous, la découverte d’une région implique la dégustation de la gastronomie locale, alors vous serez comblé lors de la visite de la région de Gifu. Des petits restaurants et des ryokans (auberges traditionnelles) proposent de délicieux repas et des spécialités culinaires locales. Vous pourrez ainsi découvrir l’ayu, du poisson sucré, péché dans les eaux de la rivière Nagara. Vous pourrez aussi déguster le keichan, un plat composé de cuisses de poulet sautées avec du chou et de la sauce soja à l’ail. On sert ce plat chaud sur un lit de nouilles poêlées.

Que rapporter de Gifu ?

Outre les aventures formant des souvenirs impérissables, ceux qui viennent visiter la région de Gifu, dans le centre de Honshu, l’île principale du Japon, pourront aussi ramener des objets souvenirs. Les plus emblématiques sont la laque shunkei de Hida (fabriquée selon une technique vieille de 400 ans), les lanternes de papier de Gifu, de la sculpture sur bois et la céramique de Mino. Ceux qui se passionnent pour les armes blanches pourront ramener des couteaux de cuisine ou des répliques d’armes de samouraïs, avec des lames forgées à Seki.

Comment et quand se rendre à Gifu au Japon ?

Comment s’y rendre ?

Si autrefois le caractère enclavé de la région de Gifu l’a séparé du reste du Japon, de nos jours, grâce aux réseaux ferroviaires et routiers nippons très développés, cette belle région est relativement facile d’accès.

En effet, pour s’y rendre, il suffit de prendre le Shinkansen (train à grande vitesse japonais) qui relie Kyoto à Nagoya, puis de prendre le Tokaido Line, reliant Nagoya à Gifu. Il est également possible de relier Tokyo à Gifu, par le biais du Shinkansen, reliant Tokyo à Nagoya, puis de Nagoya à Gifu.

L’aéroport international du Chubu Centrair, desservant la ville de Nagoya, permet d’accéder facilement au sud de la préfecture de Gifu, tandis que L’aéroport de Toyama, accueillant des vols intérieurs, permet d’accéder au nord-est de Gifu.

Quand y aller ?

Gifu, le cœur du Japon traditionnel se visite toute l’année. Il faut bien s’organiser et bien choisir ses activités en fonction de la saison.

  • Au printemps, la nature s’éveille de sa torpeur hivernale pendant que les conditions climatiques s’améliorent progressivement. C’est le moment idéal pour admirer les cerisiers en fleurs de Kamagatani, les berges de la rivière Shinsakai ou encore dans le parc Usuzumi ; les 3 plus beaux sites pour admirer les cerisiers en fleurs à Gifu.
  • En été, les conditions climatiques sont parfaites pour faire de la randonnée au cœur de la nature ou pour assister à la pêche au cormoran sur la rivière Nagara, en sus des visites touristiques dans les villages traditionnels.
  • En automne, le festival de Takayama, se déroulant dans la préfecture de Gifu, est considéré comme l’un des plus beaux festivals du Japon. C’est donc un moment à ne pas rater si vous aimez assister à des animations à caractère culturel. Vous pourrez aussi admirer les œuvres d’art fabriquées à partir du célèbre papier de Mino, lors de l’exposition Mino Washi Akari en octobre. Quant aux amoureux de la nature, ils pourront contempler les arbres au feuillage flamboyant.
  • En hiver, la région de Gifu s’avère encore plus fascinante, notamment le village traditionnel de Shirakawa-go et ses maisons à toit de chaume recouvertes d’un épais manteau de neige. En outre, les nombreuses stations de ski comme Gujo et Takayama attirent les passionnés de sports d’hiver.

Laisser un commentaire