Où et quand aller voir les cerisiers en fleur au Japon : les spots incontournables et les endroits moins connus.

Au Japon, la fleur de cerisier a beaucoup d’importance. Lors de la saison du sakura, le petit nom nippon de la fleur de cerisier, le pays est submergé par une vague festive qui dure de la première floraison dans le Sud d’Okinawa jusqu’à l’arrivée du dernier pétale dans le Nord d’Hokkaido.

Alors que les fleurs éclosent dans tout  l’archipel pendant plusieurs mois, les magasins se remplissent de boissons et de collations aromatisées à la sakura et les gens affluent en masse et suivent au jour le jour les prévisions météorologiques concernant la floraison. C’est une des périodes les plus touristiques au Japon mais aussi la plus belle. La météo y est parfaite, les paysages grandioses et l’ambiance détendue aussi bien dans les villages que les villes.

Voici à quoi cela peut ressembler :

Est-ce que cela vous donne envie d’y aller et de participer à l’hanami ?

Depuis 1990, il existe une liste officielle établie par la « Nihon sakura no kai », l’association des cerisiers du Japon. Elle recense plus de 100 lieux célèbres pour les sakura de toute beauté qu’ils abritent. Vous ne pourrez certainement pas visiter ces 100 sites, en un seul séjour, c’est pourquoi, nous vous disons où et quand aller voir les cerisiers en fleur au Japon : les spots incontournables et les endroits moins connus.

Le mont Yoshino

Couvert de plus de 30 000 cerisiers, c’est l’endroit le plus célèbre pour voir des cerisiers en fleur au Japon. L’itinéraire le plus emprunté par les curieux, pour apercevoir un maximum d’arbres fleuris commence depuis la gare ferroviaire et serpente jusqu’à la crête de la montagne, en passant par le Shimo Senbon, Naka Senbon, Kami Senbon et Oku Senbon. On y traverse des parcs avec des panoramas splendides au bord desquels des vendeurs de nourriture ambulants sont postés. Un conseil : arrivez tôt pour profiter du site sans devoir le partager avec une foule de badauds.


Shinjuku Gyoen, Tokyo

Le jardin impérial de Shinjuku, situé au cœur de la ville hyper-moderne de Tokyo est sans aucun doute l’un des meilleurs endroits pour voir des fleurs de cerisiers dans la capitale. Il abrite plus de mille cerisiers de variétés hâtives et tardives, ce qui signifie que la saison des sakura dure plus longtemps qu’ailleurs dans la ville.


Château de Himeji

Entièrement ré-ouvert après des années de lifting ce château est le plus grand et le plus impressionnant du Japon mais c’est aussi un endroit merveilleux pour voir de magnifiques fleurs de cerisier. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le palais a survécu aux incendies, aux guerres, aux tremblements de terre pour être l’un des rares châteaux féodaux encore debout au Japon.  Entouré d’arbres de sakura, Himeji est sans aucun doute à son avantage au printemps  !


Mont Fuji

Qu’est-ce qui est mieux qu’une icône nationale japonaise ? Ce sont deux icônes nationales japonaises. Pendant quelques mois dans l’année vous aurez 2 icônes pour le même prix, puisque le Mont Fuji est entouré de cerisiers. Le mont Fuji, est visible depuis plusieurs endroits, mais nous vous conseillons d’aller à Hakone et dans la région des cinq lacs de Fuji.


Chemin du philosophe à Kyoto

Le sentier de la philosophie porte ce nom parce que Kitarō Nishida, un éminent philosophe japonais, professeur à l’université de Kyoto avait l’habitude d’y cheminer pendant sa méditation quotidienne. Le chemin bordé de cerisiers explosant de fleurs en avril, longe le canal et s’étend sur 2 kilomètres et passe près de plusieurs temples tels que le Hōnen-in, l’Ōtoyo-jinja et l’Eikan-dō Zenrin-ji. La promenade dure environ 30 minutes. Mais le spectacle est tellement beau qu’on peut facilement y rester plus d’une heure.

Il existe à Kyoto, d’autre lieux célèbres pour profiter des festivals et animations du hanami :

  • Le parc de Maruyama, avec son cerisier pleureur géant
  • Le quartier Arashiyama à la périphérie de la ville, célèbre pour ses bambous et son parc aux singes
  • Le sanctuaire Heian, où les cerisiers pleureurs fleurissent un peu plus tardivement que les autres arbres situés à Kyoto.

Jardin Kenrokuen, Kanazawa

Reconnu comme l‘un des trois meilleurs jardins paysagers au Japon (et largement considéré comme le meilleur des trois), Kenrokuen Garden à Kanazawa est un bel endroit à visiter à tout moment de l’année – mais encore plus pendant la saison des cerisiers en fleurs. Le jardin est si grand que vous pourriez facilement passer quelques heures à le parcourir.

En plus de ses cerisiers en fleur, Kanazawa est l’une des destinations très apprécie pour sa nouvelle ligne de train à grande vitesse, sa belle gare, ses quartiers traditionnels magnifiquement préservés et son musée d’art du XXIe siècle.


Miharu Takizakura

Miharu Takizakura, dont la traduction littérale signifie «Chute d’eau de cerisier de Miharu» est situé près de la petite ville de Miharu dans la préfecture de Fukushima, dans la région nord de Tohoku de l’île principale de Honshu au Japon. Âgé de plus de mille ans, du haut de ses 12 mètres de haut et avec une circonférence de tronc de 9,5 mètres, ce cerisier pleureur est époustouflant. C’est probablement l’arbre le plus célèbre du Japon.


Le château d’Hirosaki

Considéré comme l’un des trois meilleurs sites d’observation des fleurs de cerisier au Japon, le château d’Hirosaki à l’extrémité nord de l’île principale de Honshu est un endroit merveilleux à visiter. Chaque année, vers la fin d’avril, le parc Hirosaki se transforme en paradis avec plus de 2500 cerisiers, des tunnels de fleurs de cerisier, des illuminations du soir, des douves complètement roses avec des pétales, des aires de pique-nique et des bateaux à rames. Fin avril, début mai s’y déroule un festival dédié aux fleurs de cerisiers.


Parc Hanamiyama, Fukushima

Planté par les agriculteurs locaux, le parc Hanamiyama se trouve sur les pentes entourant une communauté rurale de la préfecture de Fukushima. Ouvert au public en 1959, il abrite de nombreuses variétés de cerisiers et d’autres arbres à fleurs et offre de belles vues sur les montagnes Azuma au loin.


Ruines du château de Takato, Nagano

Dernier point mais non le moindre sur notre liste, le parc des ruines du château de Takato dans la préfecture de Nagano est considéré comme  le dernier des trois meilleurs sites où voir des fleurs de cerisier officiels au Japon (avec le mont Yoshino et le château de Hirosaki). Situé sur une colline dans la ville d’Ina, le parc est à environ 60 km de Matsumoto, un autre beau site pour observer les cerisiers en fleur. Tous les soirs,  du coucher du soleil jusqu’à 22h, s’y déroule un festival d’illuminations. Comme beaucoup d’endroits sur cette liste, le parc du château de Takato est très fréquenté pendant la saison des sakura. Nous vous conseillons  donc de vous y rendre tôt le matin et d’éviter les week-ends. Sauf si vous aimez les bains de foule ! Dans le parc, le pont incurvé  d’Onkyo est l’un des plus beaux points de vue lors de la floraison des cerisiers.


Et si vous voulez suivre le fleurissement des cerisiers dans tout l’archipel du Japon, suivez cette infographie interactive guide ( en anglais ). Vous ne louperez aucune floraison !

crédit photo :  掬茶/くろふね / Sugikats/ KimonBerlin/Kajikawa/ 江戸村のとくぞう



Recommandé pour vous :


Publié le 17 septembre 2018 | Auteur : Axelle ROUSSE_Redacxelle

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient également vous intéresser