Île d’Hashima : découvrez cette (incroyable) île abandonnée au Japon !

La ville de Nagasaki au Japon est tristement connue pour le bombardement atomique qui a eu lieu durant la Seconde Guerre mondiale. C’était le 9 août 1945, trois jours après celui d’Hiroshima. Mais bien que Nagasaki soit entièrement reconstruite aujourd’hui, il existe d’autres lieux très mystérieux, voire lugubres, à deux pas de la ville. C’est le cas de l’île d’Hashima qui accueille une ville fantôme depuis la fin du XXe siècle. Quelle est l’histoire de cette île abandonnée au Japon ? Peut-on la visiter ? Découvrons ensemble de quoi il s’agit.


Île abandonnée au Japon : l’histoire d’Hashima

ile d'hashima depuis la mer
Point de vue sur l’île d’Hashima depuis la mer

L’île d’Hashima, aussi nommée Gunkan-jima est située dans le sud du Japon, à 20 kilomètres au large de la ville de Nagasaki. On la surnomme parfois « l’île du cuirassé » à cause de sa forme de navire de guerre.

En 1810, on découvre sur place un gisement de houille, qui est une forme spécifique de charbon. L’île, jusque là inhabitée, est alors rachetée par Mitsubishi afin d’exploiter cette ressource. Ainsi, à partir de 1870, l’île d’Hashima se met à accueillir progressivement une ville industrielle. Les nombreux immeubles qui y sont construits servent de résidence aux employés de la mine. Comme le lieu est fortement exploité, les constructions s’intensifient et la population sur place ne cesse de croître. Après la guerre, elle devient peu à peu l’un des lieux les plus densément peuplés au monde.

En effet, après avoir connu quelques agrandissements, l’île mesurait 160 m de large pour 480 m de long. Ce qui correspond à une superficie de 6.3 hectares. Au plus haut de son activité, Hashima accueillait 5 300 habitants. Ainsi, elle avait une densité de population de 83 500 habitants par km². Néanmoins, les habitants se regroupant principalement dans un quartier résidentiel, elle était sur place égale à 139 100 habitants par km². En comparaison, Paris, qui est l’une des villes les plus densément peuplées au monde, accueille 21 000 habitants/km².

Hashima : une île aménagée mais peu humanisée

ile d'hashima batiment île abandonnée au japon
D’anciens immeubles de la ville aujourd’hui abandonnés…

À cette époque, tout est fait pour donner l’impression d’une véritable petite ville (cinémas, garderies, écoles, restaurants). Cependant, les conditions de travail et le manque d’espace font de l’île d’Hasima, une usine de l’horreur. En effet, les équipes travaillaient 24h/24 par roulement. Ceci jusqu’à 1 000 m sous le niveau de la mer dans des conditions très rudes. On évoque notamment que l’humidité de l’air était supérieure à 95 % par endroits et que les ouvriers ressortaient complètement noirs de leurs journées. Il y a eu également de nombreux accidents et morts accidentelles, sans oublier les maladies développées à cause de cet environnement poussiéreux.

De plus, il est avéré que des travailleurs forcés coréens et chinois ont été amenés sur l’île d’Hashima durant l’occupation japonaise dans ces deux pays. Ceci a duré des années 1910 jusqu’à la fin de la guerre. Aujourd’hui, l’entreprise Mitsubishi a engagé des procédures de dédommagements envers ces ouvriers. Au début des années 2000, la reconnaissance de ce drame par le gouvernement japonais avait également été demandée par la Chine et la Corée.

Par la suite, avec le remplacement du charbon par le pétrole comme source d’énergie, l’activité minière a fortement diminué et Hashima a connu un déclin rapide. En quelques mois, la baisse de l’activité a entraîné une diminution du nombre de résidents, jusqu’à l’année 1974 où les derniers habitants abandonnèrent l’île. De plus, à cette époque, de nombreux typhons ont touché l’île durant la saison des pluies. Ce qui a accéléré le délabrement des bâtiments et des installations minières. L’île d’Hashima devint alors une immense ville fantôme laissée à l’abandon.

Hashima de nos jours : une île apocalyptique

escaliers ruines lieu abandonné île abandonnée au japon
Il ne reste que des ruines de cette ville…

Cette île abandonnée au Japon est aujourd’hui un lieu témoin de la révolution industrielle Meiji au Japon. C’est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2015.

Désormais, l’île n’accueille plus aucun résident, mais seulement des bâtiments vides pour la plupart en ruines. Elle possède une atmosphère apocalyptique, notamment après le passage des diverses tempêtes chaque année qui sillonnent la baie de Nagasaki.

Par ailleurs, Hashima est devenu un lieu idéal pour les décors de films. En effet, depuis sont ouverture au public, cette île abandonnée au Japon a accueilli plusieurs tournages dont notamment celui de Skyfall, un film de la série James Bond. Christopher Nolan s’est également inspiré de cette île pour la réalisation du film Inception.


Comment visiter cette île abandonnée au Japon ?

japonaise marche dans les ruines hashima île abandonnée au japon
Est-il possible de se promener dans les ruines de cette île ?

L’île d’Hashima était interdite au public, car jugée dangereuse jusqu’à l’année 2009. Après d’importants travaux, elle est aujourd’hui accessible en bateau depuis la ville de Nagasaki. Sur place, les visiteurs peuvent assister à une visite guidée de l’île de façon régulière afin de découvrir ses bâtiments abandonnés et en apprendre plus sur son histoire. Le tour suit un parcours délimité d’environ une heure sur l’île. L’excursion dure au total trois heures, pendant lesquelles un guide vous apportera des informations sur Hashima depuis votre bateau.

De plus, d’anciens ouvriers profitent régulièrement de cette opportunité pour retourner sur l’île d’Hashima, des années après leur départ. Si vous avez la chance d’en croiser un, il pourra vous raconter sa vision de cette période et ses souvenirs.

Néanmoins, il n’est pas possible de s’adonner à l’urbex (exploitation urbaine) sur l’île d’Hashima, puisque les visites peuvent se faire seulement en groupe, avec un guide.

Deux ans après l’ouverture du site au public, on comptait déjà 235 000 visiteurs. Ce lieu étonnant attire aujourd’hui une foule de touristes qui ne cesse de croître.

Détails pratiques sur l’île d’Hashima

ruines hashima île abandonnée au japon
On vous dit comment découvrir cette île de plus près !

Vous vous demandez peut-être quelle est la meilleure période pour se rendre à Nagasaki et sur l’île d’Hashima au Japon ? Si vous recherchez des conditions météo favorables, vous devrez organiser votre séjour en avril/mai ou durant les mois de septembre à novembre. En effet, une mer agitée pourrait vous empêcher d’accoster directement sur l’île durant votre visite.

Pour rejoindre l’île d’Hashima, vous pourrez vous rendre au port de Nagasaki (Nagasaki Port Ferry Terminal) ou au Tokiwa Terminal. Le tramway de la ville vous amènera facilement à ces lieux.

La visite dure une matinée entière. De plus, le tarif est de 4 000 à 5000 yens par personne soit 30 à 40 euros.  La réservation depuis la France étant moins facile, il est conseillé de réserver votre tour directement sur place.

Cette visite insolite vous offrira une percée dans l’Histoire du Japon. À Nagasaki, c’est malheureusement un passé dramatique que vous pourrez découvrir de plus près avec cette île abandonnée et les conséquences de la bombe atomique de 1945.


Vous en savez désormais plus sur cette île abandonnée au Japon. Explorer l’île d’Hashima vous intéresse ? Alors, n’hésitez pas à vous rendre sur place lors de votre séjour au Japon afin de découvrir ce lieu mystérieux à l’histoire terrible.



Recommandé pour vous :


Publié le 12 décembre 2019 | Auteur : Lucie

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient également vous intéresser