Holi, la fête des couleursOù et quand y participer lors de votre voyage en Inde ?

Par Tony Samson Le 25/03/2021, dernière mise à jour le : 26/03/2021

La fièvre d’Holi a gagné la France. Cette célébration des couleurs est devenue l’un des symboles les plus emblématiques de l’Inde. Célébrée au nord comme au sud du pays, cette fête religieuse hindoue fête le passage de l’hiver au printemps. Vous aimeriez assister à cet événement spirituel et coloré une fois dans votre vie lors d’un voyage en Inde ? Des origines aux informations pratiques, découvrez comment faire de votre voyage et de cette expérience un souvenir inoubliable.

Holi, la fête des couleurs en Inde

Les origines de la fête d’Holi remontent à la mythologie hindoue :

D’après la légende, le roi Hiranyakashipu ne supportait pas que son fils Prahlad manque de respect à la figure paternelle toute puissante en vénérant le dieu Vishnu. Ne parvenant pas à le tuer, il en appela au don de sa sœur Holika. Celle-ci ne craignant pas le feu, il fit allonger son fils avec sa tante dans les flammes. Prahlad accepta et vit son obéissance récompensée par les dieux.

De cette légende colorée et explosive naquit la célébration d’Holi telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Plus qu’une fête, Holi est un véritable rituel.

  • Plusieurs jours avant le début des festivités, les Indiens rassemblent du bois pour allumer un feu géant, qui porte d’ailleurs le nom de Holika.
  • La veille du grand jour, les grandes villes d’Inde s’embrasent, les feux de joie se multiplient. Les Indiens ramassent ensuite les braises pour donner vie à un nouveau feu dans leur foyer.
  • Le jour de la célébration porte le nom de Dhuletti. C’est l’image colorée et animée que l’on a en tête du festival. Les explosions de couleurs sont réalisées à partir de ballons contenant un mélange d’eau colorée et de gulal, une poudre teintée.

Chaque couleur revêt un symbolisme propre :

  • le vert symbolise l’harmonie,
  • l’orange représente l’optimisme,
  • le bleu évoque la vitalité,
  • le rouge est le symbole de la joie, l’amour et la passion.

Comme pour contrer le mal, les Indiens aspergent leurs proches de ces couleurs, mais aussi des inconnus rencontrés sur leur passage. Depuis peu, les touristes sont devenus une cible de choix !

Après avoir aspergé son voisin, il convient de s’écrier « Bura Na Mano, Holi Hai », ce qui peut être traduit en français par « Ne m’en voulez pas, c’est Holi ». En soirée, le calme revient et les Indiens rendent visite à leur famille et à leurs amis.

C’est quand Holi ?

La fête d’Holi marque la fin de l’hiver et le début du printemps et est célébrée au cours de la pleine lune du mois de Phâlguna (février-mars).

Ainsi, les dates changent chaque année en fonction du calendrier hindou. Voici les dates jusqu’en 2025 :

  • 2021 : dimanche 28 mars et lundi 29 mars
  • 2022 : jeudi 17 mars et vendredi 18 mars
  • 2023 : mardi 7 mars et mercredi 8 mars
  • 2024 : dimanche 24 mars et lundi 25 mars
  • 2025 : jeudi 13 mars et vendredi 14 mars

Où fêter Holi en Inde ?

Si on fête Holi partout en Inde, une région se colore plus que les autres. Il s’agit du Rajasthan, cette magnifique région du nord du pays connue pour ses palais de maharadjas. Les grandes villes de Jaipur et Udaipur sont particulièrement animées pour l’occasion.

Mais ne vous fiez pas uniquement à la taille de la ville. À Pushkar, petite ville d’environ 20 000 habitants, vous pourrez profiter d’une ambiance plus jeune et électrique, parsemée de notes de musique électronique sur lesquelles la foule se déchaîne.

Pour une expérience plus traditionnelle de la fête des couleurs, il faudra plutôt prendre la route de l’Uttar Pradesh, en particulier des villes de Vrindavan et Mathura. Dans cette région, les festivités ont gardé leur dimension authentique et surtout leur message religieux avec en prime une fréquentation touristique encore faible. Les Indiens y viennent en pèlerinage avec des offrandes pour les divinités hindoues, notamment Krishna.

Plus loin, à Barsana, le festival de couleurs célèbre les femmes. L’explosion de pigments se mêle alors à des danses traditionnelles. Pour l’occasion, les femmes se parent de voiles et s’emparent de bâtons qu’elles utilisent pour taper (gentiment) les hommes du village voisin, Nandgaon. Pour se protéger, ces derniers dressent des boucliers… et chuchotent des chansons provocantes ! Le dépaysement est total.

Au Pendjab sinon, à Anandpur Sahib, Holi prend une tournure encore plus surprenante et inattendue. Au nord-ouest de l’Inde, la fête s’accompagne de compétitions guerrières. Lutte, combat d’épées, de bâtons, de couteaux et de haches… sans oublier la dimension spirituelle et aérienne avec acrobaties au programme. Des parades de turbans sont également organisées. C’est Hola Mohalla, qui fait la part belle cette fois aux traditions masculines.

Enfin, impossible de ne pas citer Delhi, où le festival Holi Moo rassemble de plus en plus de personnes chaque année. Plus musicale et moderne, la célébration mêle art, couleurs, rires et nourriture locale. Mais surtout la musique qui devient la pièce maîtresse de la fête des couleurs dans la capitale indienne. La preuve que l’événement religieux ancestral continue d’évoluer et de s’adapter au fil des siècles !

Quelques infos pratiques pour votre voyage en Inde

Avant de partir, il convient de connaître quelques informations de base pour préparer au mieux votre voyage.

Faut-il un visa pour l’Inde ?

Oui ! Vous avez le choix d’opter pour un visa e-Tourist, valide pour deux entrées en Inde, à utiliser dans les 4 mois suivant sa date de délivrance, ou le visa classique « regular visa » apposé dans le passeport avant votre départ en Inde et se présentant sous la forme d’une vignette autocollante. Ce dernier donne droit à un séjour de 90 jours maximum avec possibilité d’entrées multiples. Vous pouvez l’obtenir par vous-même sur le site du gouvernement indien ou par agence (plus cher).

Quel est le décalage horaire avec l’Inde ?

Malgré l’immensité du territoire, le pays est placé sous un fuseau horaire unique. En été, + 3h30 par rapport à la France et + 4h30 en hiver.

Quand partir en Inde ?

Globalement, la meilleure période pour aller en Inde est de mi-novembre à fin mars partout dans le pays pour éviter la mousson. Cela tombe bien par rapport aux dates de la fête d’Holi !

Dois-je faire des vaccins ?

Aucun vaccin n’est actuellement obligatoire, mais beaucoup sont conseillés. Notamment les vaccins contre l’hépatite B, DTCP, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’hépatite A, la typhoïde. Éventuellement la rage et l’encéphalite japonaise.

Un dernier conseil pour bien fêter Holi en Inde ?

Choisissez bien vos vêtements ! Le mélange d’eau et de pigments ne fait pas bon ménage avec le textile. Cette espèce de boue poudreuse colorée est très difficile à enlever !

Laisser un commentaire