Comment passer le permis de conduire en Thaïlande

Si circuler en Thaïlande est déjà une petite aventure en soi, passer derrière le volant pour conduire un véhicule sur les routes du Pays du Sourire est une expérience périlleuse réservée aux plus téméraires et expérimentés d’entre vous. Alors quelles sont les règles de conduites, et surtout, comment obtenir ou passer son permis de conduire en Thaïlande ?

Pour commencer, n’oubliez jamais que le nombre d’accidents mortels en Thaïlande est extrêmement élevé. Chaque année, 14.000 personnes perdent la vie à la suite d’une collision. Les périodes de fête, notamment Songkran, sont particulièrement meurtrières. Soyez donc extrêmement prudents.

Les règles de base de la conduite en Thaïlande

  • En Thaïlande, on conduit à gauche (comme au Royaume-Uni).
  • L’âge légal pour pouvoir conduire une voiture est de 18 ans.
  • L’âge légal pour conduire un deux-roues de type scooter est de 15 ans.
  • Il est obligatoire pour conduire d’être en possession de son permis de conduire et des papiers du véhicule (le fameux livre bleu ou Lem Tabian).
  • Le véhicule doit présenté une vignette auto valide* (renouvellement annuel).
  • Tout véhicule doit dispose au minimum de l’assurance au tiers Compulsory Motor Insurance**.
  • La ceinture de sécurité est obligatoire à l’avant du véhicule.
  • Le taux d’alcoolémie autorisé est de 0,5 mg par litre de sang maximum.
  • Les différentes amendes doivent être réglées au commissariat local.
  • Les véhicules disposant d’une plaque d’immatriculation rouge ne sont pas autorisés à circuler la nuit.
  • Les appels téléphoniques au volant sont uniquement autorisés si le conducteur utilise un kit main-libre.

* La vignette auto thaï représente le paiement de la taxe annuelle (environ 1.000 THB auxquels sont appliqués des bonus et malus en fonction de l’âge et de la puissance de l’engin motorisé) dont doit s’acquitter chaque propriétaire de véhicule. Elle doit être renouveler à l’antenne locale du Department of Land Transport Office (site en thaï).

** La Compulsory Motor Insurance est obligatoire. Elle peut être contractée au Department of Land Transport ou par le biais d’un compagnie d’assurance privée (document à fournir: Lem Tabian). Le renouvellement est ensuite annuel et se réalise auprès du DLT.

Règles spécifiques aux deux-roues en Thaïlande

  • Tout comme les autres véhicules, les scooters doivent être assurés et présentés une vignette auto valide.
  • Le conducteur d’un deux-roues doit disposer du permis de conduire associé à ce type d’engin.
  • Le port du casque est théoriquement obligatoire.

Le permis de conduire en Thaïlande

Tout conducteur en Thaïlande doit disposé d’un permis de conduire valide et correspondant au type de véhicule.

Les étrangers sont autorisés à circuler avec un permis de conduire non-thaï mais seulement pour une durée allant de trois à six mois. Passé ce délai, vous serez dans l’illégalité et les assurances ne vous couvriront plus en cas de pépin (c’est déjà souvent le cas au bout de trois mois).

Si vous disposez déjà d’un permis de conduire, l’obtention du permis thaï n’est pas sujet à examen. Vous devrez uniquement faire une demande d’équivalence.

Si vous n’avez pas de permis valide, il vous faudra passer l’examen en thaï comme n’importe quel Thaïlandais. Vous aurez cependant le droit d’être assisté par un interprète durant les épreuves.

Une fois que vous aurez votre permis de condurie Thaïlandais, vous pourrez conduire comme les thaïs !

Une fois que vous aurez votre permis de condurie Thaïlandais, vous pourrez conduire comme les thaïs !

Obtention du permis thaï par équivalence

Les permis de conduire sont gérés par le Department of Land Transport Office. Voici une liste des différentes antennes à Bangkok et dans le reste du pays. Il est recommandé d’appeler avant de se rendre sur place afin de s’assurer que tous les papiers nécessaires sont bien en votre possession.

La liste ci-dessous est de fait non-exhaustive:

  • Passeport avec un visa non-immigrant valide ( les visas touristiques ne passent pas !)
  • Working Permit (permis de travail) ou, à défaut, un certificat de résidence ou une lettre de résidence certifiée par votre ambassade datée de mois de 30 jours.
  • Un certificat médical de moins de 30 jours et réalisé en hôpital ou en clinique.
  • Deux photos d’identité récentes.
  • Permis de conduire étranger (ou international).
  • Le règlement des frais administratifs.

Le périple au Department of Land Transport Office

Mieux vaut arriver très tôt sur place (8h-8h30) et avec tous les documents nécessaires car la journée va être longue et la file d’attente interminable.

Sachez que tous les documents à compléter sur place sont en thaï donc pensez à ramener un ami ou un interprète thaïlandais avec vous car il n’est pas certain que vous trouviez un fonctionnaire thaï parlant anglais sur place.

Voici en gros le parcours à accomplir qui peut parfois prendre plusieurs heures:

  • Compléter la demande de permis de conduire.
  • Déposer la demande de permis au guichet.
  • Passer un test d’acuité visuelle.
  • Passer un test de réactivité.

Une fois que vous aurez achevé votre parcours du combattant, il vous sera remis un permis de conduire thaï valable un an qui pourra être renouvelé et étendu à une validité de cinq ans l’année suivante.

NB: La procédure pour les deux-roues est sensiblement la même.

Et si vous n’avez aucun permis de conduire ?

La procédure est exactement la même mais vous devrez en plus suivre un entraînement au code de la route de deux heures, passer un test théorique et passer un test pratique sur circuit (environ 30 minutes).

Par la suite vous recevrez également un permis provisoire valable un an.

Bonne route !