La mousson en Asie Une raison valable pour ne pas y aller ?

Par Roseline Dernière mise à jour le 18/03/2022

Il suffit de regarder les images d’inondations terribles pour se laisser convaincre que la période de la mousson en Asie est à éviter pour un voyage touristique. Et s’il s’agissait d’un cliché légèrement exagéré ? La mousson en Asie offre de belles opportunités de découvrir une destination en toute authenticité.

La mousson en Asie : elle n’est pas si terrible !

Phénomène météorologique saisonnier, conséquence d’un jeu de dépressions thermiques entre la terre ferme et l’océan, la mousson désigne des vents soufflants alternativement du sud-ouest (depuis la mer) et du nord-est (depuis l’intérieur des terres).

En Asie, on peut distinguer deux types de moussons :

  • la mousson d’été (d’avril à octobre), appelée aussi grande mousson
  • et la mousson d’hiver (de novembre à mars). Si la mousson d’hiver s’accompagne de pluies relativement modérées, la mousson d’été en Asie se traduit par des pluies violentes et fréquentes.

Et comme les configurations géographiques et le relief influencent la formation des nuages, la répartition des pluies est irrégulière : certaines régions reçoivent plus de pluie que d’autres. Il en est de même de la saison de mousson qui décale d’un ou de plusieurs mois selon les pays. Certains pays, comme le Sri Lanka et quelques îles d’Indonésie, connaissent deux séries de mousson : la grande mousson et la petite mousson. Comme son nom l’indique, la grande mousson est la plus importante.

À noter aussi que la pluie de mousson, variant d’une zone géographique à l’autre, est une aubaine pour la culture et la végétation. La nature, ternie par la période de chaleur et de sécheresse, sort de sa léthargie pour revivre. Alors, les montagnes comme les plaines se couvrent d’un manteau de végétations qui se décline dans toutes les nuances de vert. De plus, les averses qui ont l’avantage de ne durer que de quelques heures d’affilée (en principe) laissent le soleil briller la première moitié de la journée. Outre les cas exceptionnels qui provoquent des inondations spectaculaires, la mousson en Asie n’est pas si terrible. De plus, elle constitue une aubaine pour les voyageurs qui profitent des tarifs abordables et des activités insolites, à faire en Asie pendant la mousson.

Des périodes différentes d’un pays à l’autre

Compte tenu de la configuration géographique des pays, incluant l’éloignement par rapport à l’océan, la répartition des pluies de mousson en Asie diffère d’une région géographique à l’autre.

La mousson en Inde et dans l’océan Indien

  • On peut donc remarquer que la mousson, s’étendant de mai à novembre aux Maldives, arrive en Inde par l’ouest en juin et se poursuit jusqu’en fin septembre (au nord-ouest) et la fin octobre (nord-est).
  • Au Sri Lanka, la côte ouest et le sud du pays connaissent une période de pluie entre mai et fin-août alors que la côte nord et celle du nord-est la subissent d’octobre à fin janvier.
  • En Inde, la mousson du sud-ouest frappe l’ouest du pays (Bangalore, Goa, Bombay) dès juin et se termine vers la fin septembre ou la fin octobre selon les régions. Elle est plus tardive et moins marquée dans la pointe sud et sur la côte est. Par contre, la côte est et le nord-est subissent plus souvent les affres des cyclones qui se forment dans le golfe de Bengale. Dans cette région, c’est la mousson d’hiver qui régit le climat.
Varanasi en Inde pendant la Mousson

La mousson en Asie du Sud-est et orientale

  • En Birmanie et en Thaïlande, les averses s’intensifient entre de mai/juin à octobre alors qu’au Cambodge, il faut attendre le mois de novembre pour voir la pluie se raréfier. Au Vietnam, les pluies violentes dominent le pays de juillet à août, puis s’estompent progressivement, avant de se raréfier en octobre.
  • En Malaisie, la période de novembre à fin février est très pluvieuse sur la Malaisie péninsulaire alors que la Malaisie orientale est plutôt ensoleillée. Quant à l’île de Singapour, elle est plutôt agréable pendant la petite mousson (nord-est), mais elle subit de violentes averses orageuses de mai à septembre.
  • À Taiwan, la période de la mousson d’été, qui a lieu d’avril à septembre, se traduit par de fortes pluies dans le sud de l’île, alors que le nord de l’île est relativement épargné. À noter, en effet, que la petite mousson (la mousson d’hiver), d’octobre à mars, est moins influente, car elle apporte peu d’humidité.
  • Vu la vaste étendue de l’archipel des Philippines, la période de la mousson est différente entre le Nord et le Sud. Ainsi, les côtes orientales de Luzon, de Samar et du Nord de Mindanao sont très pluvieuses entre décembre et février, période de la mousson du nord-est. Par contre, de juin à octobre, l’Ouest et le Nord de l’archipel philippin subissent les affres de la mousson d’été ; les typhons se multiplient de la mi-août à la mi-septembre.
  • Le sud et le centre de la Chine connaissent également la mousson, de juillet à septembre, alors que le Nord et le Nord-Est restent relativement secs.

Cela laisse entendre qu’il y a toujours une destination en Asie où la pluie, relativement modérée, favorise les visites touristiques et les découvertes culturelles pendant la période de mousson.

Au marché de Chatuchak à Bangkok (Thaïlande), la vie continue pendant la mousson !

Profiter des bons plans en Asie pendant la mousson

Contre toute attente, voyager en Asie pendant la période de mousson présente de nombreux avantages tels que la possibilité de découvrir un pays hors des sentiers battus et celui de pouvoir faire des économies sur le budget voyage.

Voici pourquoi il est intéressant de partir en Asie pendant la mousson :

Profiter de la lumière géniale pour les photos

Les nuages, après avoir déversé une trombe de pluie, se dissipent et laissent place à un superbe ensoleillement. Cela se traduit parfois par une magnifique lumière, pouvant être chaude (la lumière rouge ou orange en fin d’après-midi) ou froide (l’ambiance bleutée en début de journée) que tout paragraphe digne de ce nom souhaite saisir afin de magnifier ses photos de souvenir.

Belle lumière du coucher de soleil du soir sur le fond du temple Shree Swaminarayan (Inde)

Profiter des heures d’éclaircies, après un épisode pluvieux

Les pays d’Asie soumis au climat de moussons ne connaissent pas tous les affres dues aux intempéries. Les averses peuvent être modérées et ne survenir que quelques heures seulement par jour. Ainsi, le reste de la journée, le ciel dégagé permet aux visiteurs de profiter de belles éclaircies et de s’adonner à quelques activités intéressantes.

À vous les belles plages de Thaïlande, désertes après une grosse averse (et le soleil qui revient vite)

Profiter de la tranquillité des sites touristiques

La saison de la mousson correspond à la basse saison touristique en Asie ; la plupart des touristes préfèrent attendre la saison sèche pour partir et réaliser leur voyage de rêve. Du coup, les sites touristiques connaissent peu d’affluence. C’est le moment opportun pour découvrir des moments incontournables comme le Pagode Shwedagon en Birmanie, le Grand Palais de Bangkok, Angkor au Cambodge, ou encore la ville de Hoi An au Vietnam.

Le temple Angkor Wat, juste pour vous (ou presque) durant la mousson !

S’immerger au cœur des paysages luxuriants

La pluie apportée par la mousson régénère la végétation, après une période de sécheresse relative. Ainsi, les rizières, les plantations de thé, les forêts, les mangroves et autres végétations reprennent de la couleur : le vert se décline dans toutes les nuances. C’est le moment pour faire de la randonnée au cœur de la nature pour se ressourcer.

Et les cascades débordent d’eau durant la mousson en Asie, comme ici à la cascade de Gira (Gujarat, Inde)

Profiter des tarifs abordables

La saison des pluies coïncide avec la basse saison, alors la plupart des hôtels baissent leurs prix de 20% à 40%. Non seulement la saison de la mousson est une aubaine pour voyager à moindre coût en Asie, mais aussi pour profiter des petits soins proposés par le personnel de l’hôtel, moins débordé pendant cette période par rapport à la haute saison.

Pendant la mousson, profitez d’un hébergement sur le lac Inle (Birmanie) pour un prix très intéressant !

Partir en Asie pendant la mousson : quelques recommandations !

Parce que la pluie peut contrecarrer votre planning, mieux vaut opter pour un timing flexible.
Allez ! Il est temps de trouver un abri !
  • Parce que la pluie peut contrecarrer votre planning, mieux vaut opter pour un timing flexible. Ainsi, vous pourrez adapter vos journées en fonction des conditions climatiques et des opportunités qui s’offrent à vous.
  • Pensez également à choisir le contenu de votre valise en fonction du climat chaud et humide : préférez les vêtements légers qui sèchent vite pour ne pas avoir à vous changer après chaque épisode pluvieux. Il en est de même pour les accessoires comme les chaussures, chapeaux, etc.
  • Il est important d’avoir une âme d’aventurier pour pouvoir profiter de la période de la mousson en Asie. Si vous êtes disposé à voir dans chaque situation insolite un caractère authentique, alors vous passerez des moments formidables.

Laisser un commentaire