Quels fruits trouve-t-on au Cambodge et à quelles saisons ?

Si vous voyagez au Cambodge, vous serez certainement surpris par les nombreux fruits que l’on voit sur les étales des marchés, sur des présentoirs improvisés en bordure des routes ou sur les buffets de votre hôtel.

Puisqu’ils font vraiment partis du paysage cambodgien, nous vous proposons de savoir quels fruits trouve-t-on au Cambodge et à quelles saisons ?

Mangue – ស្វាយ(SVAY)

Caractéristiques  : La mangue cambodgienne est plus petite que la mangue thaïlandaise, malaisienne ou indienne. En plus de la déguster, il parait que le lavage des mains avec la pulpe les rend douces comme la peau d’un bébé ! Les mangues sont plus appréciées au Cambodge que le chocolat. Les Khmers mangent aussi des mangues vertes crues qui sont aigres. Ils les trempent dans un mélange d’épices et de sucre.

Goût : très doux, c’est peut-être l’un des fruits les plus délicieux au monde.

Quand le déguster ? Toute l’année. Le pic se situe au mois d’avril.


Fruit du dragon-ស្រកានាគ (SROKANEAK)

Caractéristiques  : C’est un fruit fantastique blanc laiteux parsemé de graines noires et entouré d’une coquille rose-pourpre.

Goût : Semi-doux. Goût très délicat.

Quand le déguster ? toute l’année


Jaquier – ខ្នុរ

Caractéristiques : Gros fruit ovale piquant, jaune et charnu, il n’est pas originaire du Cambodge mais est connu sous le nom de Khnol en langue khmère. On en trouve beaucoup sur les étals des routes de campagne.

Goût : La chair jaune vif entourant les graines est très sucrée.

Quand le déguster ? toute l’année pour la variété malaisienne et à partir de mars pour la Khmer


Durian – ធុរេន (TOURAIN)

Caractéristiques : Il se distingue du jaquier par ses piquants plus grands. C’est un fuit très charnu qui dégage une telle odeur nauséabonde que certains lieux publics et hôtels l’ont interdit. Sa pulpe jaune est crémeuse.  La province de Kampot au Cambodge possède de nombreuses exploitations dédiées au durian. On trouve même à Kampot sur un rond point, une statue à l’effigie du fruit.

Goût : Plus il sent mauvais, meilleur il sera 🙂 . Le fruit est utilisé notamment pour réaliser d’excellentes crèmes glacées que vous apprécierez en août lorsque le soleil revient après la pluie. Pour regarder la météo du mois d’août, c’est par là. 

Quand le déguster ? La saison de Durian au Cambodge s’étend généralement de la mi-mai à juillet.


Litchi – គូលែន (KULEN)

Caractéristiques : Le fruit frais est petit, rond, piquant et de couleur rouge. Une fois épluchée, la chair est blanche et contient un noyau noir. Très cultivé autre fois dans la province de Siem Reap, il a donné son nom à une célèbre montagne, Phnom Kulen.

Goût : sucré et juteux. 

Quand le déguster ?  d’avril à juin.


Ramboutan សាវម៉ាវ(SAVMAV)

Caractéristiques : C’est le frère hirsute du litchi. Il s’appelle d’ailleurs aussi litchi chevelu ! Il lui ressemble beaucoup mais est souvent beaucoup plus gros.

Goût : Il est presque identique à la saveur du litchi en un peu plus juteux et se mange frais, déshydraté ou en conserve. La chair croquante est sucrée et peut évoquer le raisin. Le noyau est comestible.

Quand le déguster ?  à la saison humide, de mai à octobre


Mangoustan – ម្ឃុត(MKOUT)

Caractéristiques : Sa coquille est dure et épaisse de couleur avocat et protège 4 à 7 quartiers blancs comestibles, contenant parfois une graine. Il possède de nombreuses vertus médicinales. Il est possible de savoir combien de quartiers il renferme en observant le nombre de branches que possède la petite étoile située sous le dessous du fruit ! les meilleurs mangoustans sont cultivés dans la province de Kampot.

Goût : Un goût sucré unique. Chair molle qui fond sur la langue. Son surnom « la Reine des fruits » est dû certainement à la sucrée et juteuse de sa chair

Quand le déguster ? A partir de fin avril, pendant tout le mois de mai et le mois de juin.


Carambole – ស្ពឺ (SPEU)

Caractéristiques : Ce fruit ressemble à une étoile à cinq branches lorsqu’il est coupé. Il possède une peau cireuse, jaune or à vert. La carambole est un fruit que l’on consomme essentiellement à la campagne. C’est un fruit. Comme tous les fruits à la saveur acide, elle peut être consommée avec un peu de sel et de piment. Une légende affirme que le fruit ne doit pas être consommé par les porteurs d’une amulette Ksae Changkeh, dont les effets magiques seraient annulés par les caramboles.

Goût : Légèrement acidulé et sucré, à pleine maturité. Son goût et sa texture craquante peut rappeler la groseille.

Quand le déguster ? On en trouve pendant environ 3 mois entre janvier et mars.


Ananas – ម្នាស់ (MNOAS)

Caractéristiques : Il y en existe des petits qui sont très sucrés et des plus gros, un peu plus acides.

Goût : Doux et juteux. Ils peuvent se manger nature ou avec du sel et du piment. Ils sont aussi utilisés dans la réalisation de plats et soupes.

Quand le déguster ? Il y a de délicieux ananas toute l’année au Cambodge. Au mois de novembre quand les beaux jours reviennent, leur jus est excellent. Vérifiez le climat en novembre au Cambodge.


Longan – មេៀន (MIEN)

Caractéristiques : Petit fruit rond, doux les longans ont une peau beige plutôt terne. A l’intérieur du fruit se trouve un noyau noir/brun dur , braillant et lisse. Les longans sont généralement vendus en grappes avec les tiges encore attachées.

Goût : la chair est translucide, juteuse et très sucrée.

Quand le déguster ? Le pic a lieu aux mois de janvier et février.


Banane – ចេក (CHEK)

Caractéristiques : Il existe de nombreuses variétés différentes, mais toutes sont beaucoup plus petites que la variété sud-américaine. Elles servent  aussi régulièrement dans les offrandes quotidiennes faites à Bouddha. C’est un aliment de base au Cambodge.

Goût : Plus doux que les bananes sud-américaines et africaines.

Quand le déguster ? toute l’année


COROSSOL – ទាបបារាំង (TIEB BARANG)

Caractéristiques : C’est un gros fruit vert parsemé de petits pics, qui, comme le jacquier, pousse directement sur le tronc de l’arbre. La chair blanche et molle, renferme des grosses graines noires. On l’utilise pour réaliser des boissons à vendues en canettes. On peut aussi réaliser de goûteux milk-shakes.

Goût : saveur acidulée qui peut faire penser au goût artificiel de certains bonbons tout ce qu’il y a de plus chimique !

Quand le déguster ? six mois par an, avec un pic aux mois de mars et avril. Les fruits consommés pendant la saison des pluies peuvent parfois être habités par des vers. Ils ne sont pas ,onéreux et leur dégustation ne plombera pas votre budget voyage !


NOIX DE COCO – ដូង (DONG)

Caractéristiques : On en trouve auprès des marchands ambulants et dans les restaurants. Les noix de coco se rencontrent à chaque coin de rue ! Elles se consomment fraîches, en boisson ou râpées  pour agrémenter les soupes, currys et autres spécialités nationales.

Goût : La boisson est délicieuse, très rafraîchissante et saine !

Quand le déguster ? toute l’année


POMME DE LAIT -ផ្លែទឹកដោះគោ (PHLAE TOEK DAH KO)

Caractéristiques : La pomme de lait est une culture commune au Cambodge. Le fruit rond, de la taille d’une pomme, possède une peau brillante vert pâle et parfois violette. C’est le jus blanchâtre très ressemblant au lait s’écoulant du fruit après ouverture, qui a donné le nom au fruit.

Goût : La chair est molle, juteuse et rafraîchissante. Elle est parsemée de gros pépins non-comestibles.

Quand le déguster ? de décembre à mars.


SAPOTILLE – ល្មុត (LMOUT)

Caractéristiques : Environ de la taille d’un kiwi, la sapotille ressemble extérieurement à une pomme de terre. Sa cahir est orangée et contient des pépins brillants et très foncés.

Goût : La peau ne se mange pas mais le fruit à une saveur très proche de celle de la poire caramélisée. On la trouve dans le célèbre Toek Kolork, une boisson locale très appréciée .

Quand le déguster ? entre le Nouvel An Khmer –mi-avril- jusqu’à la Fête des eaux, mi-novembre.


Nous aurions pu encore vous parler de l’ampel toek, du fruit du salacca, du fruit de la passion, fruit de noni, du kantout, de la pomme cythère et du kvit, mais le saladier pour votre délicieuse salade de fruits cambodgienne ne serait pas assez grand !

Bonne dégustation. 🙂



Recommandé pour vous :


Publié le 6 août 2018 | Auteur : Axelle ROUSSE_Redacxelle

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient également vous intéresser