Pourquoi partir voyager en Guadeloupe ?

L'archipel de Guadeloupe est constitué de sept îles, les unes aussi belles que les autres. Avec ses belles plages aux lagons magnifiques, l'archipel a tout pour plaire aux vacanciers en quête d'évasion, sur terre comme sur mers, les attraits touristiques se présentent sous deux formes.

  • Avec plusieurs îles justement qualifiées de paradisiaques, les amateurs de plages et d'activités en mer seront satisfaits. Les eaux turquoise appellent à la baignade tandis que les récifs coralliens abritant de faune et flore marines colorés incitent à faire de la plongée ou du snorkeling. Les amateurs de sensations fortes trouveront leur bonheur avec le souffle de l'Atlantique sur les côtes exposées au vent.
  • Les amateurs de découverte et de nature luxuriante ne sont pas en reste. L'archipel possède des îles avec des reliefs et de la végétation qui se laissent découvrir aux randonneurs tandis que les cascades permettent de se rafraîchir après des longues heures de marche. Marie-Galante est l'exemple même d'une île authentique préservée du tourisme de masse.

Primée à l'échelle internationale (New York Times), classée en 2017, parmi les 21 meilleures destinations (National Geographic), la Guadeloupe est sans conteste un endroit qui vaut qu'on s'y attarde quelques jours ou quelques semaines.

Convaincu(e) ? Alors lisez tous nos conseils ci-dessous pour imaginer et préparer votre voyage en Guadeloupe !

Que faire en Guadeloupe ?

Découvrez ci-dessous ce que vous pourrez faire sur place lors de votre voyage en Guadeloupe :

Se baigner et/ou aller à la plage
Les plages et les anses, nombreuses en Guadeloupe, ont des paysages diversifiées. L’Anse-Maurice ou la Porte d'Enfer au Nord-Est de Grande Terre sont propices à la baignade. La plage de Sainte-Anne est sans doute la plus belle et le plus emblématique de la Guadeloupe avec son sable fin et ses cocotiers.

Profiter des paysages et de la nature, et faire de la randonnée
Plages de sable noir ou ocre, lagon tropical, nature exubérante, le cadre des plages guadeloupéenne est diversifié, donnant ainsi une multitude de panoramas. De nombreuses randonnées sont possible, surtout sur Basse Terre où vous pourrez, notamment, monter au sommet de la Soufrière.

Faire des visites culturelles
Le parc des roches gravées de Trois-Rivières, le fort Délagrès de Basse Terre font partie des sites historiques et patrimoines de la Guadeloupe. A voir aussi : le jardin botanique de Deshaies (ex-propriété de Coluche) et le musée du Rhum.

Faire des activités sportives
Surf, Kite surf, planche à voile et jet ski raviront les sportifs venus s’amuser à Sainte Anne. La plongée et le snorkeling enchanteront ceux venus sur l’ « île aux belles eaux ».

Faire du shopping et acheter de l'artisanat local
Les marchés colorés abritent souvent des produits artisanaux fabriqués avec des fibres naturelles : vanneries, poupées créoles, bijoux en coquillage ou en graine…

Bien manger et apprécier la gastronomie locale
La cuisine antillaise est très copieuse. Reflet de brassage culturel où cuisine européenne associée aux habitudes africaines et indiennes ont donné un métissage de plats aux gouts exquis.

Faire la fête et profiter de la vie nocturne
La vie nocturne en Guadeloupe est développée. Les créoles aiment danser au rythme langoureux du Zouk et du Biguine.

Activités à faire en famille
L’archipel de la Guadeloupe est accueillant pour les enfants. Ils peuvent d’ailleurs s’amuser sur les plages ou prendre des cours de voile et de snorkeling.


Conseils pour préparer son voyage en Guadeloupe

Retrouvez nos meilleurs conseils pour voyager en Guadeloupe : comment y aller et se déplacer sur place, comment se loger, conseils santé et sécurité, etc. :

Géographie de la Guadeloupe

Territoire situé dans les Antilles, la Guadeloupe se trouve à moins de 600 kilomètres du Venezuela et à plus de 6000 de Paris ! Archipel baigné par la mer des Caraïbes, la Guadeloupe, constituée de plusieurs îlets, se trouve entre le tropique du Cancer et l'Equateur. Les deux principales îles habitées son Grande-Terre et Basse-Terre.

Rattachées administrativement à ce DOM français en forme papillon, on trouve plusieurs autres îles Marie-Galante, l'archipel des Saintes (Terre-de-Haut et Terre-de-Bas) et La Désirade.

Carte de la Guadeloupe

Transports vers et en Guadeloupe

Se rendre en Guadeloupe

L'avion reste le moyen de transport le plus efficace pour se rendre en Guadeloupe depuis l'Europe. De nombreuses compagnies aériennes à l'instar de Air France ou Air Caraïbes permettent de relier la Guadeloupe au monde entier . Les départs pour la Guadeloupe se font depuis l'aéroport d'Orly (voir nos conseils pour votre vol vers la Guadeloupe). Vous atterrirez à Guadeloupe - Pôle Caraïbes situé à proximité de Pointe à Pitre, en plein cœur de l'archipel.

Il est également possible de se rendre en Guadeloupe depuis les îles voisines en bateau ou en yacht.

Se déplacer en Guadeloupe

Une fois sur place, le voyageur dispose de plusieurs choix pour se déplacer dans l'archipel.

  • Le transport par bus permet de relier les villes entre elles, mais comme les horaires sont souvent indicatifs, mieux vaut se renseigner auprès de la gare routière et parler directement au chauffeur. Mais cette option est pratique si on dispose du temps devant soi.
  • La location de voiture est vraiment pratique si l'on veut découvrir l'ensemble de l'archipel. Privilégiez les enseignes du cru car elles proposent en général des prix moins prohibitifs. Pensez tout de même à vérifier la fiabilité des garanties, l'état du véhicule et les conditions d'assistance. Si vous préférez faire appel aux agences internationales franchisées, sachez qu'elles ont toutes leurs boutiques sur l'île.
  • Il est également possible de louer des scooters ou des motos mais cette pratique est peu développée.
  • Des liaisons maritimes permettent de se déplacer d'île en île à travers tout l'archipel. C'est le seul moyen pratique puisque les liaisons aériennes inter-îles, notamment entre Marie-Galante, les Saintes et la Désirade, ne fonctionnent plus.

Santé

Les maladies infectieuses et parasitaires, répandues dans les zones tropicales ne sont pas à craindre en Guadeloupe. Par contre, mieux vaut se protéger des moustiques et des yen-yens qui sont une sorte de minuscules moucherons, en utilisant des répulsifs. Il est également conseillé d'être à jour avec ses vaccinations universelles qui protègent contre la diphtérie, le tétanos, le polio, l'hépatite A et l'hépatite B, pour ceux qui planifient de longs séjours.

Sachez que le taux de prévalence du sida est assez élevé à Guadeloupe, aussi mieux vaut-il se protéger et penser à l'usage systématique du préservatif.

Pensez aussi à vous munir de votre Carte Vitale, de votre carte de mutuelle ou votre Carte européenne d'assurance maladie pour faciliter la prise en charge des soins médicaux.

Hébergements

Les offres d'hébergement sont nombreuses. Outre les complexes hôteliers qui proposent des services all inclusive (incluant les vols, les transferts, l'hébergement et la restauration), ce sont les petits hôtels de charme et les gîtes qui sont la tendance de ces dernières années. Ces gîtes vous permettront de profiter d'une ambiance conviviale et de goûter à la cuisine locale.

Pour obtenir un poste hébergement ne dégrevant pas l'ensemble de votre budget voyage, plusieurs options possibles :

  • L'hôtel 2 ou 3 *, petit-déjeuner compris. L'offre sera simple, le service minimal, mais le confort acceptable surtout si vous n'y faîtes que dormir.
  • La location d'un gîte : de plus en plus proposé en Guadeloupe, cette formule pourrait vous permettre de trouver un hébergement compris entre 300 euros /2 personnes et 700 e pour 6 pendant une semaine. Autre avantage de cette option : vous pourrez y préparer vos repas et ne pas dépenser tout votre argent de poche dans les restaurants.
  • La location entre particuliers : c'est de loin la plus économique et la meilleure des solutions. Sur les sites en ligne dédiés à ce type de location (par exemple Airbnb), on trouvera de simples studios, des villas luxueuses, mais aussi des bungalows typiques des îles antillaises.

Autre tendance du moment, l'écotourisme, en faveur du tourisme écologique et durable. Préférez autant que faire se peut les gites labélisés qui bénéficient des marques de confiance du parc national et qui garantissent un bon niveau de service et le respect de l'environnement.

Bien qu'il n'existe pas d'emplacement officiel réservé au camping, Il est théoriquement possible de camper dans les environs des villages, à condition d'avoir obtenu l'autorisation du maire.

Un dernier conseil à propos de l'hébergement : ne vous y prenez pas à la dernière minute pour réserver votre cocon antillais.

Dangers et sécurité

La prudence est de mise pour ceux qui souhaitent conduire à Guadeloupe. Le réseau routier peut réserver des surprises : une double voie qui se ressert en plein virage, des virages dangereux des routes de montagne, déjà étroites. À cela s'ajoutent les conduites dangereuse de certains conducteurs, adeptes de la conduite collé-serrée.

Ceux qui partent randonner dans les sites naturels et les zones boisées doivent également rester vigilants. Avec les pluies violentes, le moindre petit cours d'eau peut grossir en quelques minutes. De même, il est important de porter des chaussures de marche réglementaires pour se protéger des morsures des petites bêtes.

Certains fruits et certains poissons sont toxiques. Faites particulièrement attentions au mancenillier, un petit arbre ressemblant au pommier mais très toxique, de l'écorce à la sève, en passant par les feuilles et les fruits.

Nourriture : mangez local

Si vous ne voulez pas payer vos yaourts (certes très goûteux) et votre pain de mie préférés, 30 à 40 % plus chers qu'en métropole, mettez-vous au Colombo et mangez local. On trouve de nombreux marchands de nourriture ambulants et petits snacks créoles. i bon memm (c'est vraiment délicieux !)

Coût de la vie

Ce n'est pas une légende, le coût de la vie en Guadeloupe est plus élevé qu'en métropole. Certains produits sont vraiment très chers. Pensez donc à emporter dans vos bagages vos produits cosmétiques, lotions solaires, spray anti-moustiques, protections féminines et couches bébés.

Il est possible de trouver en Guadeloupe des billets combinés pour faire vos visites culturelles à prix réduits. Ainsi vous accéderez au Parc des Mamelles (sans vous faire traire !), à l'aquarium et aux Chutes du Garbet en économisant presque 5 euros par adulte.

Culture

La musique et les rythmes créoles font partie de l'identité de l'archipel de Guadeloupe. On y retrouve tous les rythmes caribéens : depuis le léwoz (rythme guerrier pour s'attaquer aux plantations), le kaladja, symbole de la lutte en amour, le pajyanbel, chanté par les coupeurs de canne, le toumblak, danse d'amour, de fertilité, danse de la terre, jusqu'au fameux gwo-ka (ou «la voix de l'esclave »,) en passant par le  graj, pour accompagner les travaux agricoles ; le woulé (ou « valse créole »); le mendé qui accompagne le carnaval après l'abolition de l'esclavage. À cela s'ajoutent le zouk et la biguine qui rivalisent avec le reggae et la salsa ; alors amusez-vous et admirez les enfants qui se déhanchent au rythme des bidons, faisant office d'instruments de percussion de fortune.


Idées d'itinéraires en Guadeloupe

Un voyage en Guadeloupe se prépare en amont. Et la question de l'itinéraire est crutiale ! Voici nos recommandations pour visiter la Guadeloupe et voir les endroits incontournables de la façon la plus efficace possible :

10 jours en Guadeloupe

  • Vous débarquez à Pointe-à-Pitre et filerez vers Saint-François pour y passer la nuit (J1).
  • Saint-François peut vous servir de base pendant deux ou trois jours pendant que vous découvrez les alentours : Pointe des Châteaux (J2), Sainte Anne pour pouvoir profiter des plus belles plages de Guadeloupe (J3).
  • Réservez deux journées pour partir sur Porte d'Enfer, avant de rejoindre Basse terre pour la suite de votre séjour (J4-J5).
  • Prenez la Route de la traversée et réservez une bonne journée pour découvrir des cascades, randonner dans des cadres exceptionnels (J6), passez la nuit à Basse-Terre.
  • Dirigez-vous le jour suivant vers la réserve naturelle du Grand Cul de Sac Marin (J7)
  • Et prévoyez une journée entière pour randonner et faire l'ascension du volcan de la Soufrière (J8-J9).
  • Réservez le dernier jour pour revenir à Pointe-à-Pitre avant de vous envoler vers d'autres horizons (J10).

15 jours en Guadeloupe

  • Commencez vote séjour à Saint-François où vous allez au moins passer trois jours à Grande-Terre (J1 à J3) pour avoir tout le loisir de découvrir les trésors de l'île à votre rythme.
  • Le jour suivant, continuez sur Petite-Terre en faisant une croisière en bateau (J4).
  • Mettez le cap sur Désirade le jour d'après et consacrez-y au moins trois jours (J5-J7).
  • Réservez trois autres journées pour découvrir Marie-Galante (J8-J10) et profiter de la Guadeloupe authentique à travers l'histoire de l'île et ses distilleries.
  • Consacrez au moins 4 jours pour faire une escapade urbaine à Basse-Terre et découvrir ses environs : faire de la randonner, se baigner dans les nombreux bassins au cœur de la forêt tropicale, faire du snorkeling au Grand Cul de Sac Marin et se prélasser sur les plages de Basse-Terre (J11 à J15).


Que voir en Guadeloupe : les incontournables

Guadeloupe : Pointe-à-Pitre
Pointe-à-Pitre
Guadeloupe : Sainte-Anne
Sainte-Anne
Guadeloupe : Saint-François
Saint-François
Guadeloupe : Marie-Galante
Marie-Galante
Guadeloupe : Deshaies
Deshaies
Guadeloupe : Les Saintes
Les Saintes
Guadeloupe : Basse-Terre
Basse-Terre
Guadeloupe : Sainte-Rose
Sainte-Rose

La Guadeloupe, ressemblant à un papillon, avec ses deux plus grandes îles, séparées par la Rivière Salée, est une destination touristique qui fera le bonheur des passionnés de vacances à la plage et des randonnées au cœur d'une nature verdoyante.

  • L'île vallonnée de Grande-Terre possède de longues plages de sable blond, bordées de cocotiers. Les stations balnéaires de Gosier, de Sainte-Anne et de Saint-François figurent parmi les plus fréquentées et les plus prisées des touristes.
  • Sur l'île de Basse-Terre, le parc national de la Guadeloupe, abritant les chutes du Carbet et le volcan de la Grande Soufrière est un véritable paradis pour les randonneurs.
  • Marie-Galante, les Sainte et la Désirade sont des véritables trésors environnementaux, avec leurs sites naturels d'une exceptionnelle beauté. Les passionnés d'histoire et de découvertes culturelles peuvent toujours apprécier les distilleries de Marie-Galante.
Voir notre sélection complète sur une carte interactive :
Où aller et Que voir en Guadeloupe
chargement en cours

La meilleure période pour voyager en Guadeloupe

Quand partir pour avoir un climat favorable ?

Avec son climat tropical, la Guadeloupe connait 2 saisons :

  • De décembre à mai : saison sèche. La température tombe rarement en dessous de 19 ° C.  Ka fè cho (Il fait chaud) ! Aucune averse.
  • De juin à novembre : saison des pluies. Températures comprises entre 22 et 29 °C. Survenue d'ouragans, d'averses subites, très courtes mais violentes.

Si la plupart des guides conseillent de se rendre en Guadeloupe lors de la saison sèche, il ne faut pas penser qu'un séjour en saison des pluies serait pour autant un cauchemar.

Au contraire, l'archipel présente à cette saison des paysages luxuriants et les pluies sont si brèves qu'elles ne gâchent pas le spectacle.

Quant aux ouragans, ils sont rarement imprévisibles. De plus les hôtels sont conçus de manière à ce que les touristes soient bien protégés en cas de gros vent et plus.

Alors, quand partir ? Le climat est favorable en Guadeloupe toute l'année partout dans le pays ! Vous pouvez donc partir lorsque vous le souhaitez sans mauvaises surprises météorologiques !

Plus de détails sur le climat et la météo :
Climat/Quand partir en Guadeloupe ?

Affluence touristique de la Guadeloupe

  • Basse saison en Guadeloupe : Mai, Juin, Juillet, Septembre, Octobre et Novembre.
  • Haute saison en Guadeloupe : Janvier, Février, Mars, Avril, Août et Décembre.
  • Très haute saison en Guadeloupe : Février et Décembre.
Plus d'informations sur l'affluence, les saisons touristiques et les prix :
Meilleure période pour la Guadeloupe

Vol pour la Guadeloupe : statistiques et meilleurs prix

Depuis l'aéroport de Paris, le prix moyen pour aller en Guadeloupe est de 440 €. Cependant, le prix varie en fonction de la période du voyage et de la période de réservation du billet. Découvrez ci-dessous le prix moyen des vols pour la Guadeloupe pour les mois les moins chers (survolez le nom des mois pour obtenir l'information), ainsi que la meilleure période pour acheter son billets d'avion :

Ville Prix moyen Mois les moins chers Quand acheter
Pointe-à-Pitre440 €janvier, mars, mai, juin, septembre (le moins cher), octobre, novembre4 à 5 mois

Statistiques sur le prix d'avion mois par mois pour Pointe-à-Pitre

Partez à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe au mois de septembre pour obtenir le meilleur prix (342 € soit 98 € d'économie par rapport au prix moyen sur l'année qui est de 440 €) et évitez le mois de juillet qui est statistiquement le plus cher (634 € soit 194 € de plus que le prix moyen).

Découvrez nos statistiques complètes sur le prix des vols :
le prix du billet d'avion pour la Guadeloupe

Checklist : Quoi emporter pour votre voyage ?

Les documents de voyage tels que la carte d'identité ou le passeport, les billets d'avion, le permis de conduire pour ceux qui envisageraient de louer une voiture, s'ajoutent aux cartes bancaires, à l'appareil photo et à son chargeur, au téléphone ainsi qu'à la trousse à pharmacie avec les médicaments qui vous seront indispensables.

Pour le choix des vêtements :

  • Il faut privilégier ceux qui s'adaptent au climat chaud : bermudas, robes et chemises légères, T-shirts en coton, sandales, etc.
  • Prévoyez également des pantalons et des tenues correctes pour les éventuelles démarches administratives ou vos sorties nocturnes.
  • Pensez à emporter des équipements de plongée et/ou snorkeling si vous prévoyez des sorties en mer, et n'oubliez pas d'emporter plusieurs maillots de bain, des lunettes de soleil, des crèmes solaires et autres produits de soin.
  • N'oubliez pas vos chaussures de marche si vous êtes de ceux qui résistent mal à l'appel de la nature.
  • Pour les chapeaux à large bord, il vous est possible de vous en procurer sur place.
  • Si vous comptez vous rendre dans les montagnes, pensez à vous munir d'un ou deux pulls légers car les soirées dans les localités en altitude sont assez fraîches.

Que ramener de la Guadeloupe ?

Artisanat

Les objets décoratifs comme les bols, les saladiers, les photophores en calebasse et les bijoux en noix de coco constituent des souvenirs, parfaits pour les petits budgets. Ne pas oublier également les poupées de chiffons, qui seront magnifiques comme objets décoratifs.

Tissus et textile

Le madras, tissus à grands carreaux aux couleurs chatoyantes, que l'on marie avec des robes en dentelle de couleur blanche, est très représentatif de la Guadeloupe. Il en est de même pour les tissus indigo, qui peuvent servir de paréo, d'étole et bien d'autres utilisations.

Des souvenirs qui se dégustent

En sus du Rhum et du sirop de canne qui font la renommée des Antilles, on peut ramener de Guadeloupe des épices comme le gingembre, le rocou, le safran, le poivre, le cumin, le colombo, les clous de girofle et le piment. À cela s'ajoutent les pots de confiture de fruits exotiques qui rappellent les tropiques.

Des souvenirs qui se conservent

On peut ramener un peu de Guadeloupe chez soi, en emportant du sable dans un petit récipient.


Fêtes et principaux événements en Guadeloupe

  • Janvier-février, Carnaval de Guadeloupe ce carnaval, qui commence le dimanche de l'épiphanie se poursuit jusqu'à Mardi gras et parfois même jusqu'à la mi-carême. Tous les villages organisent des concours de danses, de costumes et de beauté (on y élit des reines, des mini-reines mais aussi des reines mères !).
  • Janvier-février, Festival régional et international du cinéma de Guadeloupe Durant ce festival, ls organisateurs planifient la projection d'une quarantaine de films, longs et courts métrages, de fictions et de documentaires internationaux, spécifiques à la région caraïbe et aux pays du Sud.
  • Avril, Terra Festival en Guadeloupe Ce festival qui met à l'honneur les films sur l'environnement et le développement durable, a pour but de sensibiliser le public aux risques qui pèsent sur notre environnement.
  • Avril, Les Musiciennes en Guadeloupe Ce festival qui met en scène des concerts alliant musique classique et rythmes caribéens, s'est taillé une place au soleil dans le paysage musical des Antilles.
  • Le 27 mai, Anniversaire de l'abolition de l'esclavage en Guadeloupe Chaque 27 mai, la Guadeloupe célèbre l'application effective du décret abolissant l'esclavage, décret signé le 27 avril 1848, à la suite de l'initiative de Victor Schœlcher.
  • Tous les 4 ans, généralement en novembre, ne ratez pas l'arrivée de la Route du rhum à Pointe-à-Pitre La Route du rhum qui s'organise tous les quatre ans, prend son départ à Saint-Malo. L'arrivée à Pointe-à-Pitre fait l'objet d'une manifestation culturelle très animée.

Photos de voyages pour vous inspirer


Recommandé pour vous :